PARANORMAL ET SPIRITUALITE Index du Forum

PARANORMAL ET SPIRITUALITE
Forum abordant tous les thèmes relatifs au paranormal et à la spiritualité, dans un esprit de convivialité et d'échange

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les sévères dans le Druidisme (vu avec humour)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    PARANORMAL ET SPIRITUALITE Index du Forum -> PARANORMAL, SPIRITUALITE, ESOTERISME -> DRUIDISME
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Veigsidhe Karvgwenn
Druidisme avec Veigsidhe Karvgwenn

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2018
Messages: 323
Localisation: Finistère
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Dim 28 Oct - 12:31 (2018)    Sujet du message: Les sévères dans le Druidisme (vu avec humour) Répondre en citant

Les sévères dans le Druidisme (vu sous le registre de l'humour pour prendre de la distance):

Au sujet de cette vidéo riche d'enseignement pourtant:

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/emissions/l…

"-Encore des druides qui enlacent des arbres et se recueillent au pied de mégalithes, croix celtique irlandaise autour du cou... ça ne va pas obligatoirement changer l'image de gentils allumés du néo-druidisme!
Mais c'est sympa à regarder.
Bon point: on ne confine pas le néo-druidisme à la Bretagne. Un progrès!
Mais est-ce la même Dianann qui dit sur certains sites que le druidisme est un ressenti plus qu'un enseignement? En gros, qu'il n'est nul besoin de passer des années à étudier les textes ou la civilisations celtique, car il suffit pour être druide de se sentir druide, quitte à se dire initié par les dieux en personne, quitte à intégrer Thor ou d'autres esprits. Ca me semble en effet, je rejoins Gwiddon, plus proche du large ratissage de l'OBOD.

Rien à voir, mais peut-être intéressant: quand j'ouvre la vidéo, j'ai un bandeau qui me vante la Dianétique... dont on connait les dégâts. D'ailleurs j'ai parfois la même chose sur ce forum. Est-ce un hasard?"
-Carnun-

Bon visiblement il y a un problème au niveau du ressentit ou de la faculté a ce relier aux énergies des lieux. Parce que oui  c'est au niveau du ressenti que le travail s'opère, normalement un initiation bien réalisé ouvre la conscience des druides sur ce qu'on appel communément l'autre monde. (les Dieux, les Esprits et les forces locales). 

J'ai lu ça aussi:

-[...]Le Druidisme n’a pas le monopole du paganisme ; il est normal que l’on trouve des points communs entre les différentes voies païennes. Par contre, le paganisme est lié au pagus, on ne devrait logiquement pas trouver de syncrétisme. C’est pourquoi les groupes druidiques « traditionnels » n’invoquent que les divinités celtiques ou gauloises qui étaient honorées localement.

Pour le côté new-age, je l’avais déjà mis dans un autre post : il y a eu une réappropriation par celui-ci de nombreuses pratiques ancestrales, qu’elles soient européennes, orientales ou universelles. Le magnétisme ou le soin par les plantes par exemple, qui sont des pratiques qui remontent à la nuit des temps mais qui ont été diabolisées par la chrétienté et qui sont rentrées dans la clandestinité. Le new-age les a déterrées et remises au goût du jour. Ce qui fait que de nombreuses pratiques traditionnelles ou ancestrales se retrouvent aujourd’hui étiquettées « new-age » alors qu’elles existent depuis des siècles et le new-age seulement depuis les années 1960.

[...]
Les druides de l’Antiquité n’ont pas laissé d’écrits, point. Nous sommes donc condamnés à réinventer des pratiques et des rituels. Le puristes iront chercher du côté de l’Hindouisme qui aurait une lignée ininterrompue avec la civilisation Indo-Européenne dont faisaient également partie les peuples Celtes. Mais je ne suis pas sûr que l’on puisse transposer tel quel des pratiques rituelles et spirituelles qui ont certainement subies des évolutions et adaptations depuis 2000 ans, et qui se situent dans une autre culture. Quant à l’archéologie, elle est d’un apport très intéressant mais ne peut malheureusement que se cantonner à la dimension matérielle et dont les restes seront toujours sujets à interprétation. Imaginons que dans 2000 ans il ne reste plus aucun écrit chrétien, comment vouloir retrouver la liturgie catholique, les mots, les gestes à partir de quelques fondations en pierre d’une ancienne église, d’un fragment de soutane et d’un crucifix rouillé ?Le druidisme contemporain avance donc par tâtonnements. Au début il était fortement influencé par la Franc-Maçonnerie et la Golden Dawn et son attrait pour l’Egypte ancienne ; c’est ce que l’on retrouve dans les tenues de l’époque avec leur coiffure particulière. C’était un druidisme plus culturel que spirituel. Par la suite, il y a eu un retour vers le paganisme qui manquait cruellement au druidisme d’alors. Puis l’emergence d’une conscience planétaire, écologique et spirituelle donna naissance à des groupes comme l’OBOD, résolument tourné vers l’universalisme et le syncrétisme prôné par le new-age. L’OBOD a détourné le druidisme pour en faire on fourre-tout traditionnalo-pagano-spiritualo-thérapeuthique. Le chef-élu a même inventé le « druidcraft », mélange de druidisme et de wicca qui est, à mon sens, n’a absolument aucun intérêt, mais qui est toujours dans cette volonté de rassembler le plus possible de monde sous une seule bannière. Tout comme dans le druidisme de l’OBOD on peut trouver des pratiques amérindiennes, du chamanisme de Sibérie, des mantras orientaux afin que le plus grand nombre s’y retrouve.[...]
Je pense que la difficulté est là, entre ce qu'est une expérience spirituelle et un simple ressenti. Malheureusement, aujourd'hui il y a une grande confusion entre ces deux notions. Si on se dit: "Tiens, il fait beau. Si j'allais voir un menhir? J'aurais sûrement des ressentis...".  Dans cet état d'esprit, on s'autoprogramme et on aura sans aucun doute des ressentis. Et à défaut de ressentis (ce qui ne saurait se concevoir puisque tout le monde en a à cet endroit).., l'imaginaire prendra le relais. Et l'imaginaire est ce qui vient compenser le plus fréquemment le manque de ressentis, mais pire peut parfois remplacer une carence de spiritualité authentique.[...]"
-Gwiddon- 

Alors la il a raison sur le fait que les mouvements dit New age les ont remisse au gout du jours, mais personnellement, mon arrière arrière grande mère qui était Druidesse pratiquait ça avec les années 60. 
Je pense qu'au sujet du Pagus je suis d'accord, bien que le terme soit Romain et non celte ??? Mais comment définir ce qui est de l'ordre des celtes ? les Gaulois seulement ? Personnellement mes dieux sont insulaires celtiques (Irlande et Pays de Galles) et Nordiques. Mais c'est la reliance par mes ancêtres et ce sont les Dieux que je vois et qui m'enseignent et avec lesquels j'ai tisser des liens de confiance, (c'est comme de la famille a présent) depuis que je pratique l'Imbas Forosnai (ou le Seidr). On m'a aussi fait le reproche que les dieux nordiques ne sont pas celtes, alors que très présent en Ecosse, voir le site mégalithique des îles Orkney (oups oui c'est vrais pour ces Messieurs les Menhirs ne sont pas celtes, et les Druides n'honoraient pas la Nature ? Sorry)





Mais les Vikings ont fondés des colonies et des camps en Bretagne, le plus connue est celui de Péran et la tombe de l'îles de Groix aussi. Proche de chez moi il y a eu l'îles de Batz aussi, donc tout va bien. C'est dans le "Pagus". 
 
 
 
 
 
Bon au sujet de ce qu'il a exprimer il y a aussi une phrase qui ma remit les idées en place, plus loin il a écrit "Pour moi, la spiritualité s'accompagne d'une longue pratique pour atteindre ce que j'appelle le Monde spirituel. Ce n'est pas quelque chose de facile à partager et à expliquer tant c'est du domaine intime." (c'est aussi comme ça que je définirait la spiritualité)Après comme j'en parle souvent dans mes sujets sur les forums ou je poste ou sur ce blog. Le Druidisme vécus et pratiquer de façon "traditionnel" c'est quand même ailleur que dans un clairière ou un groupe reconstructioniste Gaulois (de partis pris) toute ces bêtises qui sont comme moi de l'ordre de la nouvelles vagues Païennes, puisque que le fond et la forme est très souvent basé sur une spéculation ou une supposition, des théories et des hypothèses. Il est vrais que chacun travail comme il peut, on fait toujours un travail de reconstruction et "personne" je dit bien "personne" ne pratique plus comme les anciens Druides, même ceux qui pratique de façon orthodoxe, je fait mes offrandes a la bière ou avec des offrandes de nourritures ou des libations de miel, d'hydromel, de vin ou d'autre alcool, du lait ou du jus de fruits aussi, mais jamais je n'ai sacrifier d'animal. parfois je fait des offrandes de plantes par immolations dans un chaudron. Mais enfin je veux dire on est forcé d'adapté nos "sacrifices" a l'époque contemporaine. Et de plus les anciens Druides n'écrivaient pas, donc n'ont pas fixé la tradition, ce que normalement les gens devraient comprendre, c'est qu'avant de faire quelque chose d'extérieurs pour ce considérer comme druide (par des rituels ou un apprentissage, voir développer ses propres rite et liturgies) on doit faire un travail intérieurs, ce comprendre et changer notre façon de voir le monde ou d'être, trouvé le juste équilibre entre l'homme sauvage et civilisé. Plus avec la guidance de nos divinités tout le travail et les pratiques qui ne peuvent être apprisent autrement pour avoir un réel rôle d'intermédiaire entre les hommes et les dieux. 
De fait oui ce travail demande des années, du sérieux et de l'érudition ainsi que le juste développement des capacités, spirituels (ou paranormal) suite a une initiation faite en bonne et du forme, pour permettre d'ouvrir notre conscience, vers des choses qui ne demeur pas de ce monde.

"-C'est pour cela que certains ont inventé le mot credimaros 'croyant', qui définit celui qui croit, un peu comme dans les religions 'classiques', il y a les croyants, pratiquants quotidiens, et les prêtres qui célèbrent les cultes 'civiques'. La croyance druidique sera donc appelée Credima. De même que tous les chrétiens ne sont pas prêtres, tous les credimaroi ne sont pas druides, vates ou bardes.
Personnellement le préfixe 'néo' ne me gène pas, on parle de néo-païens pour la Wicca et les spiritualités modernes liées à la terre, afin de bien les distinguer des pratiques anciennes. La seule exigence est de savoir, comme tu le dis Gwiddon, où l'on met les pieds et ne jamais imposer sa croyance comme vraie, car les recherches sont en mouvement perpétuel: il y a encore 30 ans, on pouvait aller célébrer en robe blanche dans une clairière , ou honorer je ne sais quels dieux celtiques à Stonehenge au solstice d'été, prier la Morrigan en Alsace: les découvertes récentes rendent tout cela caduque.
Pour ce qui est des liens avec la Franc-Maçonnerie, la version officielle - à laquelle je souscris - est que, la plupart des 'druides' du 18ème siècle, penseurs athées ou fortement christianisés, étaient pour la plupart franc-maçons; ils ont posé leurs rites et grades sur leur re-création d'un druidisme rêvé. Ainsi la référence à un son OIW, véritable nom du Divin, ne serait qu'une reprise du YHVH, tétragramme de Dieu pour les mystiques (invention avérée de Morganwg).
Par contre ce qui me gên, ce sont des gamins de 17 ans qui se disent 'archidruides' sur des forums alors qu'ils n'ont lu que le Seigneur des Anneaux et un aperçu des Triades de Bretagne ou du Barddas, fiction sur fiction, en faisant penser qu'ils ont tout compris ou reçu une initiation venue d'une filiation antique. Nul historien sérieux n'établit plus de continuité entre l'Antique et le Moderne. Dommage ou pas est une autre question; les druides n'étaient pas obligatoirement des hommes parfaits malgré leur savoir: hommes de guerre recrutés parmi les jeunes garçons de l'aristocratie, ayant détruit leur environnement pour des raisons que nous appellerions de nos jours capitalistes, ils n'avaient rien de hippies fleuris en communion avec une nature luxuriante!
Ainsi ma pratique personnelle n'est ni non-violente ni tournée vers la Nature; mais c'est MA pratique et je ne me revendique pas comme druide! J'essaie seulement de coller à ce que je sais de leur philosophie et de leur éthique. Pas facile avec moins de 5% de faits établis...
"Honore les dieux, ne fais pas le mal, pratique la bravoure": telle aurait été, selon les Classiques, leur morale. Ensuite... on peut improviser."






-Carnun-  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
J'ai une amie qui leur a poser la question: 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
"-J'ai une question à vous poser Carnun et Gwiddon. Si je suis votre raisonnement au final vous n'êtes pas des druides non plus puisque vous dîtes, je vous cite : "Les druides de l’Antiquité n’ont pas laissé d’écrits, point. Nous sommes donc condamnés à réinventer des pratiques et des rituels" de ce fait vous mêmes inventés vos conceptions que vous qualifiés de druidique. De ce fait les seuls vrai Druides c'était ceux de l'antiquité. 

Partant de ce constat sans traces écrites, pourquoi chacun ne serait pas libre de se construire sa pratique  ?  Au final qu'est ce qui vous agace réellement : le fait de se dire druide envers autrui ? Je pose la question car je me souviens d'un échange avec un initié dans la Wicca qui avait dit une phrase qui me parlé : Chacun est libre de se sentir ce qu'il veux auprès des divinités. 

Dans votre vision des choses les Druides sont-ils uniquement Gaulois ou peuvent-ils êtres aussi d'origine Irlandaise ? Parce que si il est possible que ils soient d'origine Irlandaise il est possible aussi que certains Druides ont a un moment rencontrés des Vikings, et que il y a eu une mélange des croyances. Bien sûr je ne peux affirmer ceci comme vous ne pouvez pas l'infirmer puisque pas de traces écrites. Des découvertes archéologiques pourraient peut-être éclaircir ce point. 

Après je suis d'accord que les mantras orientaux ne font pas partis de la culture des Druides." 
 
 
 
 
 
-Panthéra- 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
L'autre a répondu: 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
"-Opinion recevable...
Il ne faut cependant pas mettre tout à plat: oui, les druides étaient les savants de la Gaule antique, à la fois prêtres, historiens, juristes et astronomes; un peu des brahmanes avec le savoir des savants grecs, pragmatiques et observateurs, sans ésotérisme. Leur ordre était déjà en train de s'éteindre avant même l'arrivée des Romains, qui lui ont porté le coup fatal: ils n'existaient que par leur lien avec la royauté. lorsque celle-ci disparut en faveur de systèmes politiques différents, démocraties, sénats, etc, ils ont été relégués au rang de sacerdotes.
Ils ont survécu en Irlande, car ce pays avait un système politique archaïque, une royauté centralisée. L'arrivée du christianisme ne les a pas balayés de suite, ils ont subsisté encore un peu, mais se sont petit à petit amenuisés, avant de disparaître, peut-être même à la suite d'une catastrophe naturelle! Cela était bien avant l'arrivée des Vikings, donc pas de rencontre possible. D'ailleurs leurs conceptions religieuses sont très différentes malgré leur origine commune.
Quant à mixer les divinités, pourquoi? Les druides avaient leur système, leur équilibre. Quand cet équilibre est tombé, ils sont tombés.
Les découverts les plus récentes pointent vers des cultes très proches en effet de l'Hindouisme archaïque (sanctuaires fermés, cultes guerriers) voire du Zoroastrisme: déjà les Grecs les considéraient à l'égal des orientaux, Perses ou Indiens, et comme une origine possible de la philosophie. On pense que leur culture venait des hautes steppes d'Asie centrale, enrichie d'apports indo-européens.
Ensuite, on peut les faire adorer des arbres ou croire en la réincarnation, mais cela va à l'encontre des recherches les plus poussées et de la mythologie comparée comme de la linguistique. C'est pour cela que je préfère utiliser le terme de 'néo-druides' quand je parle des clairières actuelle,s qui mêlent des clichés pré-romantiques à des falsifications avérées (Iolo Morganwg), qui n'ont que peu de rapport avec les conceptions celtiques telles que nous les connaissons maintenant.
Ma conception personnelle est que la religion des Celtes est morte, mais paradoxalement leur philosophie peut être étudiée par les textes irlandais médiévaux, les écrits classiques et l'archéologie. Mais ce ne sera toujours que parcellaire." 
 
 
 
 
 
-Carnun-



 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Bon crédimaros c'est une bonne blague, parce que le terme n'est pas en usage chez les Druides des pays Anglo-saxon , et alors au sujet des Vikings et des Druides il faut définir ce qu'on entend par "Viking" et par "Druide", parce que l'age d'Or du Druidisme semblerais avoir pris fin avec les Gaulois, puis les romanisation et le Christianisme qui a pris la place du culte publique. (et non le privé) et d'une autre par en Ecosse les archéologue ou trouvé des traces de peuplement dans les îles Shetland et Orkney qui remonte vers le IV siècle, ensuite l'age des Vikings commence réellement a partir du l'an 800 et a pris fin en l'an 1066, c'est a cette période qu'ils sont venus fondé des colonies dans les îles a l'Ouest et au Nord de l'Ecosse. De plus quand tu a des ancêtres Scandinaves et Celtes, bien dans la pratique de l'Imbas Forosnai (ou le voyage Astral, aussi appeler "Seidr") on a afffaire aux divinités de ces Panthéons en question, je ne pense pas que les Anciens Druides étaient comme les Druides New-age de maintenant des adeptes de la théorie des "cases". Perso je vois Freya, Morrigù, Odin, Thor ou Lugh et bien sa fait partie de mon héritage a l'image du kilt qui vient d'un vêtement Viking et des étoffes Celtes qui servaient de capes, (le terme kilt vient du Danois en plus) je le sais j'ai été membre de la Kilt society de France.  
 
 
 
 
 
 Et il y a eu des Bardes (donc des Filidh / Draoidh Filidh) en Ecosse a la cours des Seigneurs des Highlands jusqu'a Culloden environs. C'est donc la le fait de sa survivance. Et ok le culte publique a été repris par l'Eglise, mais le privé??? Si le culte privé avait totalement disparue lui aussi il n'y aurai pas eu toute c'est chasse aux sorcières au moyen age pour commencer. Et il n'y avait pas un scribe dérrière chaque personne pour tout bien écrire ce qu'elle vivait dans son quotidien et pour décrire ou rapporter si elle allumais un feu pour telles ou teles divinités. 
 
 
 
 
 
Pour les barde "Fili" ou "Dulr" dans certaine parties d'Ecosse, la vertus première passait pas le chant et l'extase poétique. 
 
 
 
 
 
Or on sais que le Fili ou le Faith obtient sa sagesse, son inspiration poétique et son état de voyant de par les voyages qu'il entreprend dans l'autre monde par sa pratique et les actes qu'il réalise sur lui même, a noté que le Draoidh Fili (le Barde) du moyen age Ecossais le plus connue fut Thomas the Rhymer pour son époque. Mais la encore a l'époque du tout matérialiste des gens remette l'existence de ce poète "celtique" en question, ça fait comme avec Iolo Morganwg, les gens trop rigident qui ne cherchent qu'a tout validé par la sciences remette tout cela en question. je pense que c'est personne la ne devrait pas faire des recherches dans le Druidisme, puisse qu'on dirait qu'elle ne souhaite que scier la branche sur laquelle elles sont assis ??? C'est curieux.  
 
 
 
 
 
Remarque il faut de tout pour faire un monde. Mais bon les frustrés issus de familles sans Druides ou héritage Druidique a la basse penseront que le culte a pris fin avec Vercingétorix. Libre a eux mais ce n'est qu'une théorie fumeuse parmi d'autre. 





Les Draoidh filidh (ou Druide Gutuater chez certains peuples Gaulois) n’étaient pas seulement des poètes inspirés, mais des guérisseurs, des adeptes de la magie.
on sait que les Draoidh filidh d’avant l’ère chrétienne, se servaient de trois oracles, chamaniques :
-Imbas forosnas = « source de révélation » ou « embrasement de frénésie poétique »
-Teinm laída = « illumination du chant »
-Dichetal do chennaib = « incantation improvisée ».
Après a savoir que Devenir Druide ou Druidesse (Prêtre ou Prêtresse du Druidisme) se fait en 3 étapes.
-1er étapes (apprendre, et régler nos problèmes) : Apprentissage. On travail au niveau du cercle de Abred (la matière)
-2ème étapes (mettre en pratique et trouver l’équilibre) : On trouve nos aptitudes dans le cerlce de Keugant, par l’équilibre on devient pleinement Druide après la période de « liminarité » (j’aime pas le terme « Druidicat » c’est trop proche de « Flaminat » pour les prêtres Romains Flamines dans le Numinisme (la Religion des Romains) et on découvre les savoir faire de Filidh (Barde/Dulr) et de Faith (Devin/Ovate).
-3èmes étapes, apprendre a vivre en harmonie dans le cercle de Gwenved, le Druide apprend a éclairer sa vie et a transmettre la lumière du Tribann pour éclairé les autres. (la on porte ce Tribann).


"-[...]peut-on encore parler de druidisme? Les druides anciens n'étaient qu'une petite partie de la spiritualité celtique qui malheureusement ne nous est parvenue que par des bribes réarrangées à la sauce romaine et chrétienne. La démarche néo-druidique est louable, mais, sans parler d'usurpation, on ne saurait nommer ces personnes 'druides' comme on pouvait le faire il y a 2000 ans. Il faudrait inventer un nouveau nom. Il y a ceux qui considèrent le druidisme comme une religion de la terre alors que les découvertes actuelles nous prouvent le contraire et que le rapport à la nature en Gaule n'était guère différent de celui de la Grèce ou de Rome. Il y a les reconstructionnistes qui pour moi sont peut-être encore plus dangereux si l'on s'intéresse vraiment aux Celtes: ils partent des découvertes récentes (sanctuaires fermés plutôt que cercles de pierre en pleine forêt), mais mixent les faits archéologiques avec des éléments de l'Irlande médiévale christianisés, de faux documents de la Renaissance galloise, assaisonnés avec un peu de spiritualité hindoue (ils ont enfin compris que les druides étaient plutôt des brahmanes que des shamans), et du folklore local, le tout avec, pour certains, une pseudo-langue gauloise qui n'est qu'un mélange de dialectes pris à divers époques dans divers lieux, ou, encore pire, célèbrent en Breton, une langue moderne elle-même reconstruite et attestée bien après la disparition des derniers druides, et ont ainsi le sentiment d'être 'dans le vrai'! Par exemple ce dieu 'Dagodeuos' qui fourmille sur les sites néo-druidiques n'est qu'une invention inspirée du Dagda irlandais, absolument pas attesté sur le continent.
Ainsi personnellement, et plus j'avance dans l'étude des celtes, l'hypothèse même d'un druidisme contemporain s'éloigne à pas de géant. Parlons plutôt d'une spiritualité d'inspiration celtique, d'officiants néo-druidique, mais laissons les mots 'druides' ou 'bardes' au passé. 
Laissons des forums comme Druuidacto de côté pour aller vers L'Arbre Celtique dont la page d'accueil est très claire à ce sujet, bien qu'elle soit attaquée par certains néo-druides souvent totalement ignorants des choses celtiques mais qui pensent que leurs allégations sont la vérité et que les historiens ont tort!!![...]"
-Carnun-







 
 
 
 
 
 
ou encore après moulte tournades autour du pots, la langue celte y est passé, les origines du Triskell et j'en passe, personnellement j'ai du mal avec les discours qui affirme que les Bretons ne sont pas celtes et que les symbole comme le triskell sont inconnue des anciens Breton, j'ai même lu quelque part sur le net qu'il n'y avait jamais eu de Français au Canada et qu'ils avaient pris la langue a Quebec pour faire du commerce. Aïe! Franchement faut rester vigilant avec internet, alors revenons aux Druides:-[...]Je suis parfaitement d'accord avec Carnun et toi sur le sujet des Druides, mais contrairement à vous, je suis moins choqué de son utilisation. Je suis Sorcier parce que Wiccan mais ai-je la moitié du savoir des Sorcières d'antan. Ai-je la moitié des pouvoirs des Thessaliennes initiées à Eleusis ou Samothrace ? Certainement pas ! Surement pas ! Suis-je même légitime dans l’appellation ? Peut-être pas ! Mais au fond, est-ce si important ? Non, je suis libre d'Etre, au même titre que les Druides Contemporain le sont aussi. Après tout, sur ce monde : Qui est légitime ? Attention, je suis sur la même longueur d'onde que Carnun en terme de quête de la vérité historique. Mais c'est important de faire la nuance entre histoire et foi ! Si cela fait plaisir aux "croyants" de réinventé un culte... pourquoi pas, après tout c'est le reproche que l'on fait souvent à la Wicca : d'être une religion réinventé. Peut-être, certainement même mais tant pis, moi cela me convient et si tel est le cas, alors merci à celui qui l'a réinventé.
Maintenant, revers de la médaille,  je te rejoins Gwiddon, lorsque tu parles d'égo.!J'ai constaté sur place, à Brocéliande pour être précis, et à chaque question (vraiment innocentes) que j'ai posé, j'ai ressenti un mépris pour le profane que j'étais, franchement palpable. Ce que je n'aime pas avec les "clairières" ou avec certains "covens", c'est cette détestable aura de suffisance qu'ils se plaisent à exhaler. Les quelques Druides que j'ai pu croiser dans ma vie ne m'ont jamais donné envie de me plonger dans la spiritualité celtique. Bilan de l'opération, bien que breton (donc britto-romain et non celte de "pure souche"... rien que l'expression "pure souche" m'amuse) je ne me suis jamais intéressé aux Dieux Celtiques (c'est triste au fond) et j'ai adopté finalement les Dieux des autres, car le ressentit transmis de mes propres Dieux par nos propres "prêtres" m'a laissé une désagréable sensation de complexe d'infériorité. Au final, je connais mieux les Divinités Grecques ou Moldaves que celles de "mes ancêtres". Ils faut vraiment que les Druides travaillent un peu sur l'humilité même si je comprend et admet fort bien qu'en ésotérisme on apprend ni n'acquiert jamais rien sans avoir une forte, une très forte foi en soi !

Enfin voilà mon ressenti sur cette question épineuse de Druide ou Néo-Druide ! A vous lire !"
-RavenStorm-







 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
     
 
      
 
 
 
 
 
 
selon le site celte d'Amorgen:  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
"-[...]La plupart des groupes qui se présentent comme pratiquant le druidisme sont des groupes d'extrême droite, soit des identitaires racistes, ou des membres de loges maçonniques bas de gamme 
 
 
 
 
 
La conséquence  en est que ces groupes construisent des organisations hiérarchisées, qui recherchent surtout à satisfaire l'ego des membres avec des titres et des grades. Et le niveau spirituel reste au ras des paquerettes. On trouve aussi des gens psychorigides qui se réfèrent à Guyonvarc'h, qui est toujours dans la lignée des penseurs d'extreme droite, admirateur de Guénon, écrivain royaliste qui écrivait dans la revue de Julius Evola, maître à penser des  fascistes italiens.Sur Wikipedia, je lis ceci sur ce personnage : " Christian-Joseph Guyonvarc'h aurait été membre du Bezen Perrot sous le pseudonyme Cadoudal, unité militaire de collaborateurs intégrée à l'armée allemande pendant la Seconde Guerre Mondiale."Ceci n'es pas trop étonnant vu l'orientation idéologique du personnage et son admiration pour Guénon.Il faut vraiment être très bas au niveau spirituel pour admirer de tel sources.Les mêmes méprisent et insultent un écrivain comme Markale, parce qu'il manquerait de rigueur scientifique, et n'est pas un expert en linguistique ! C'est assez amusant , vu que les druides refusaient l'écriture et restaient dans une démarche spirituelle et magique. Saint Bernard disait lui même que l'on apprend plus au contact des arbres que dans les livres.La raison de cette situation est que ces gens ne peuvent fonctionner qu'à un niveau superficiel, et avec des réferences écrites validée par des autorités intellectuelles, alors que les anciens fonctionnaient à un niveau spirituel et mystique que ces pauvres gens ne peuvent même pas soupçonner. 
 Le fait de ne pas se prendre au sérieux est plutot un signe de spiritualité,  la spiritualité est un long chemin et la maturité s'acquiert avec le temps et l'experience. [...]
Les druides, selon certains fantasmes, étaient des espèces de fascistes élitistes qui détenaient tout le pouvoir social et se faisaient adorer comme des dieux, entre deux sacrifices humains.
Ils auraient migré jusqu’en Inde sous la conduite du druide Ram, qui aurait apporté la civilisation en Inde . Le même Ram restant vénéré comme incarnation de Vishnou chez les hindous :
Cette histoire des peuples d'Occident se serait aussi réalisée à partir de migrations. Un groupe conscient, celui de Ram, résolut de s'expatrier pour sauvegarder la connaissance transmise par l'élite ( la race aryenne ?). Ram avait donné rendez-vous à ses partisans dans la plaine du Hanovre, au nord de la forêt de Teutoburg à l'Equinoxe de Printemps. Davantage exode qu'expédition guerrière, ce grand rameau des Celtes émigra aux Indes selon un trajet bien connu où se situent dolmens, menhirs et pyramides.
Les dolmens sont bien plus anciens, j’en ai un dans ma région qui date de 4000 ans, selon les estimations officielles. Quand aux pierres levées dites menhirs, j’en ai vu au Japon, qui n’a pas été envahit par les gaulois, autant que je sache. Les pierres levées sont des pratiques connues des paysans japonais autant que des gaulois, on peu en dresser comme on veut si on connaît le principe. Quand aux pyramides, inutile d’en parler. 
Notons que le tribann n’a pas de rapport avec le druidisme, mais existe seulement dans le « néo druidisme ».
On présente tout le temps des choses inventées dans le contexte chrétien, comme si c’était issu de la tradition des anciens. Le tribann ou trois rayons est issu de la trinité chrétienne et non du druidisme.
De même que le soi disant monothéisme druidique.

Tous les peuples animistes ont une divinité suprême, mais elle est différente de celle du judéo christianisme. Les concepts du néo druidisme ne sont rien d’autre que du protestantisme. 
Pour étudier la tradition celte, il faut connaître ses rites et ses mystères ?
En réalité les rites si il y en a eu ont disparu, quand au mystères, le seul moyen est de les avoir vécu et d'y avoir accès dans la mémoire d’âme, mais ce qu’on trouve dans les livres ne provient que de la franc maçonnerie anglaise, ou du néo shamanisme américain de Michael Harner, qui est en fait perclu de racisme néo colonialiste. Au point que les indiens Lakotas ont fait une déclaration de guerre aux faux chamans occidentaux qui singent leurs traditions et les ridiculisent, ils les nomment « les chamanes en plastique ».Ils refusent d'être traités de "chamans".
Les soi disant celtisants sont encore à croire que les aryens sont des occidentaux blonds aux yeux bleus qui représentent les habitant de l’Europe du nord, qui auraient envahit l’Inde et seraient à l’origine des Védas !
Sauf que les aryens sont un peuple iranien, et n’ont rien à voir avec les blonds aux yeux bleus, ces théories étaient les fausses doctrines reprises par les nazis. 
Et que selon la tradition hindoue, les védas datent de 5000 ans.
Donc si il y a eu une invasion aryenne en Inde, cela n’a rien à voir avec les celtes blondinais.
Ce sont des ancêtres des Iraniens qui ont envahit l'Inde. Il y a d'ailleurs beaucoup de termes communs, par exemple Asura désignait chez les Perses une divinité, chez les hindous il signifie un démon.
Les théories  sur l'origine de l'hindouisme qui font remonter les védas au temps des dieux est une mythologie politique établie par les envahisseurs aryas (aryen) qui ont colonisé l'Inde dravidienne. Il est bien expliqué dans les Védas que les ennemis des aryens sont noirs, c'est à dire qu'ils désignent les aborigènes dravidiens de l'Inde (dont les tamouls sont un des peuples).
Donc l'origine de l'hindouisme (védique) actuel est en Perse, et non le contraire. Les aryas ont créé le système des castes pour ne pas se mélanger avec le peuple autochtone, qui est devenu exploité par les brahmanes, la caste dominante. Mais la spiritualité des dravidiens a grandement influencé l'Inde au court du temps, et avec le temps le tantrisme, issu des cultes de la fertilité des dravidiens (dit Shivaisme), s'est constitué en système. Les cultes dravidiens plus proches de la nature avaient beaucoup de points communs avec la culture gauloise la plus ancienne, puisqu'on retrouve les mêmes divinités, comme Pashupati, appellé Karnunos chez les gaulois et dont on trouve des représentations aussi bien en Allemagne qu'au Danemark.(Gundestrup).Le fait qu'on trouve des représentations des divinité gauloises sur le chaudron de Gundestrup, dans le Jutland, détruit la croyance admise que les gaulois ne faisaient pas de représentation des divinités, et aussi le Danemark ne faisant pas partie de la Gaule (!) , cela montre que les cultes gaulois étaient les mêmes que ceux d'autre peuples, aussi bien dans le nord de l'europe qu'en Inde proto- aryenne (avant l'invasion des aryas). Le Jutland était en plus un centre de la culture vénérant Odin et les Ases.
Le Pashupati de Mohenjo-Daro est la divinité de la nature d'une civilisation qui est estimée dater du 3ème millénaire avant J.C.(selon les archéologues), ce qui fait penser que Kernunos pourait être un dieu très ancien des peuples qui ont précédé les celtes. Il est cohérent de penser que par la suite, le Pashupati des aborigènes de l'Inde soit devenu le Shiva que l'on connait, puisque les peuples dravidiens vénèrent justement Shiva.
Dans ce cas, Karnunos dieu des gaulois serait le même personnage que l'ancien Shiva. Les aryens ayant après l'invasion de l'Inde essayé de faire correspondre les divinités du terroir avec les divinité aryennes, ils ont fait correspondre Rudra le dieu du tonnerre à Pashupati/Shiva, pour l'intégrer dans leur système védique. Comme les romains ont essayé d'interpréter les divinités des gaulois par rapport à leurs propres panthéon.
D’autre part, le néo druidisme enseigne la réincarnation, comme si c’était une tradition celte ou druidique, alors que les celtes et les anciens européens pratiquaient le culte des ancêtres, qui est la plus ancienne pratique. Dans les systèmes reincarnationistes comme l’hindouisme d’où vient le bouddhisme, le culte des ancêtres n’existe pas, puisqu’ils croient que les ancêtres n’existent pas, ils se sont réincarnés.
Le culte des ancêtres est pratiqué par les peuples qui ont des capacités médiumniques, et qui ne sont pas dans les religions basées sur des doctrines et des croyances. 
Il est stérile de parler de chamanisme, le terme animisme est moins mensonger, car il se réfère à une vision du monde spirituelle et globale, et pas a des techniques dénaturées.Le terme chamanisme est un mot inventé par les ethnologues occidentaux que refusent les peuples animistes réels.
Les conceptions animistes des celtes et proto celtes, montrent un monde multidimentionnel, dans lequel vivent des esprits qui sont devenus les fées des légendes. L'autre monde a des passages secrets, et on peu entrer dans le Sidh et en ressortir , de la même façon que les japonais parlent des passages de gens dans le monde des kamis (Kamikakushi). 
Pour les animistes, conscients de la nature des esprits, l'autre monde n'est pas abstrait, on peut y entrer et en sortir facilement. Le soi disant chaman est un homme simple du peuple , un paysan qui a une sensibilité spirituelle au monde des esprits et des divinités. 
Les théories pseudo celtiques étaient inventées par des  scientifiques racistes du 19 ème siècle. Ces théories lamentables sont maintenant mélangées avec celles absurdes du New Age américain.
On voit des stages de chamanisme celte, qui tapent le tambour à la façon des stages de néo chamanisme de Michael Harner ! (à l'origine un ethnologue).
Maintenant nous avons besoin d’authenticité, et de respecter les véritables anciennes traditions animistes qui vivaient en contact réel avec la nature et les esprits. 
Le contact avec les divinités demande de pouvoir vraiment atteindre le plan spirituel, ce que ne peuvent atteindre les frappeurs de tambour de Michel Harner.
La terre est en train d'être détruite par la "culture" occidentale, industielle, basée sur le fric!
La moitié des richesses de la planète sont détenues par 1 pour cent de la population !
Les explications que font la plupart des historiens (Dumezil, Guyonvar'ch) sont basées sur des conceptions d'extreme droite qui essaient de faire croire à un système de castes sur lequel aurait été basé le druidisme, le druide qui parle avant le roi ! Or il n'y avait pas de système royal au temps des gaulois, qui étaient des peuples non unifiés. Ils avaient un chef de clan, et formaient des sortes de fédérations claniques. Donc toutes ces théories ne sont rien que de la fumisterie, une forme de manipulation mentale, pour empêcher les gens de penser par eux même. Par des gens qui voudraient surement établir une théocratie.
Les anciens peuples n'avaient pas de hiérachie, et pensaient par eux mêmes, en se basant sur l'experience directe des forces spirituelles et celles de l'univers. C'est ce qu'à besoin de retrouver l'humanité, le chaudron de Cerridwen représente le travail de la nature, et son fils est le dieu du cycle vital (karnunos) qui représente le cycle cosmique de la vie et de la mort, suivi de la régénération, que partagent tous les êtres vivants. En petit on a le cycle du jour et de la nuit, le cycle lunaire à la base des mois, et le cycle solaire à base de l'année.
Les villages de paysans suivaient bien les cycles qui sont les mêmes que la pousse des plantes.
La compréhension de ces cycles est la base pour vivre en harmonie avec l'univers, et c'est nécessaire de les respecter pour que le monde continue.C'est cela le druidisme, et on trouve exactement le même principe et la même conscience dans l'ancien Shinto du Japon, qui a l'avantage de ne pas avoir été colonisé et a pu garder l'ancienne tradition vivante, même si il a subi toutes les tentatives de manipulation de l'extreme droite et du systeme de shinto imperial, le peuple l'a conservé vivant.


"-Qu'est ce qu'un Druide ?Lorsque l’on parle de druides, on rencontre dans la littérature des définitions qui sont du ressort de la politique supposée des tribus gauloises comme le vergobret, mentionné par César et quelques informations archéologiques concernant les Eduens."


On est au niveau de spéculations sur l’organisation sociale des gaulois.
Les informations écrites de l’époque proviennent exclusivement d’écrivains issus de sociétés ennemies des celtes.
De plus les « gaulois » qui eux-mêmes ne se nommaient pas ainsi, étaient un mélange des peuples qui existaient avant les celtes, et des celtes.
Il ne s’agit pas d’un peuple unifié, mais d’un ensemble de tribus aux cultes et traditions différentes, comme les Irlandais, les Saxons, les Ecossais sont des peuples très différents.
D’autre part on se heurte au conditionnement imposé par les croyances des historiens qui tendent à classer tous les peuples suivant les fonctions imaginées par Dumézil.
Il n’y a aucune conscience spirituelle dans toutes ces approches.
Or la spiritualité n’est pas une abstraction, et elle permet si on l’approfondit de retrouver la mémoire des choses, pour la bonne raison que l’âme existe réellement. L’âme des druides existe donc toujours dans le présent qui constitue le monde interne de l’univers.
Le seul moyen d’avancer objectivement dans cette profondeur est de voyager en soi même jusqu’à retrouver une certaine fusion avec notre âme intemporelle ou Esprit en soi. Cet Esprit est éternel, intemporel, et en contact avec l’Esprit de tout.
C’est le sens de la maxime platonicienne « apprendre c’est se souvenir ». Selon certains auteurs antiques, Pythagore serait venu étudié le druidisme en Gaule. Néanmoins, le véritable druidisme est plus ancien et il faut remonter au néolithique pour retrouver la véritable conscience de la nature, animiste qui est la source de toutes les traditions spirituelles authentiques.   
L’animisme pratiqué par les gaulois (toujours pratiqué dans le Morvan), associe une déesse à une rivière ou à une source. On trouve ainsi Abnoba et Arduina, déesses de la forêt (la dernière a donné son nom aux Ardennes), Damona, Dunisia, Niskae, Ilixo, Lugovius, Ivaos, Moritasgus, Nemausus, Arausio, Vasio, divinités des sources. Ces divinités sont souvent à l'origine des noms de villes : Nîmes (Nemausus), Luchon (Ilixo), Luxeuil (Lugovius), Evaux (Ivaos), Orange (Arausio), Vaison (Vasio), Damona sous la forme Bormana (Bourbonne-les-Bains). De même a-t'on retrouvé à différents endroits et notamment dans les Pyrénées des mentions de dieux-arbres (dieu-hêtre, dieu chêne, dieu-pommier etc.). 
Le terme  « druide » n’est  qu’un des mots utilisés pour désigner le « shaman » tribal des peuples néolithiques, prolongé dans les mutations de sociétés occidentales et variant d’une région à l’autre. 
Le terme signifie plutôt celui qui voit la réalité ou le monde dans ses différentes dimensions, celui qui voit l’âme des choses. C’est le sens originel de la réalisation spirituelle de connaitre l’essence des choses.
L’Irlande a conservé plus de connaissances dans sa littérature, ayant été préservée de façon plus importante des invasions. 
Ils y a certaines constantes que l’on peut définir concernant le druide et les druides : 
-         Il est lié au chêne. En Gallois, le mot derwydd signifie « druide 
-         Ils vivaient à l’écart des villages avec femme et enfants, comme les rishis de l’inde védique. (Rishi signifie aussi voyant)
-         Il existait toujours des druides jusqu’au  12ème siècle en « Gaule ».
-         Ils ont inscrit leur culte dans des lieux parfois recouverts sous une apparence chrétienne, mais en laissant un symbolisme que l’on peut déchiffrer. 
Une chose qui contredit toutes les croyances répandues sur la fonction soi disant sociale et politique des druides, est le fait que l’archéologie ne retrouve aucune trace d’eux. Si le druide avait été considéré comme le prétendent les historiens matérialistes, comme un dieu vivant ou un personnage supérieur en autorité sociale que le roi, ils y aurait des tombes spéciales ou des rites réservés aux anciens druides, ce qui n’existe pas.
Dans certaines tombes il a été retrouvé des objets de divination, et certains objets que l’on pense avoir une fonction de travail de guérison, mais il peut s’agir  de shaman de l’époque, et ils n’ont pas de traitement mortuaire supérieur aux guerriers ou les autres membres des tribus.
Les systèmes de classement des sociétés par le modèle tripartite de Dumezil est issu de la pensée d’extrême droite, qui veut voir des gouvernements fascistes et totalitaires comme modèle social des anciens ce qui est un phénomène récurrent en France.
Si on étudie d’autres sociétés anciennes dont certaines ont conservé jusqu’à maintenant leur culture, on voit bien le mensonge de cette propagande.
Un autre schéma social émerge, qui met en lumière la place de la culture matrilinéaire ou matriarcale, des sociétés les plus en contact avec la nature. Les gaulois étaient persuadés de l’existence de l’âme esprit, et le montraient en allant nu (y compris les femmes) sur les champs de bataille.(absence de peur de la mort, qui n'existe que pour les apparences).
Ils respectaient les arbres et les considéraient comme des esprits ou des divinités, ce qui est la même conscience que le shinto japonais.
Les Pictes ancêtres des écossais, animistes, vénéraient une déesse mère appelée Mairmaid, qui a la même fonction que "la sirène" vénérée dans les cultes afro- caraïbes et afro américain, pour la déesse de la nature, ou divinité des eaux primordiales.
Sainte Brigitte de Kildare est la divinité des druides que l’on retrouve sous le nom de Bélisama vénérée en Gaule, et souvent camouflée sous les traits de la vierge noire ou notre Dame du Chêne, (ce qui veut dire « notre dame, déesse des druides »). 
L’image de la culture ancienne celte nous est certainement mieux rendue par la culture matriarcale  « Picte » :  
http://matricien.org/geo-hist-matriarcat/europe/picte/
Le paganisme, une volonté d'aller vers le culte de la vie : (émission radiophonique, reconnaissance des mouvements paiens en Europe))
-Amorgen Fili-


Bref certaines personne visiblement ne sont pas Druide en effet mais aime s'entendre parler. Et ne fond presque aucune recherche par elles mêmes, au contraire elles semblent répéter des paroles et des idées émissent pas d'autre ou issus d'une digestions des travaux archéologique?? 
Bref dans ce cas la si les Druides qui pratiquaient comme je cherche a le faire et qui étaient guider par des Divinités n'on jamais parler ou reçu un enseignement d'Odin, ou de Freya j'aimerais bien savoir ce que foutait le chaudron celte le plus connue au Danemark ??
J'aurais aimer aussi des information sur le chaudron de Gundestrup retrouver au Danemark ? Et pourtant en terre Germanique considérer comme celte? 
On va encore dire que je suis moqueur, mais c'est du Kaamelott....







 
 
 
 
 
 
j’en ai parler a Freya durant mes dernier voyage astraux a Asgard. Elle me dit que je doit les laisser que ce qu’ils vivent ne me regarde pas et que je doit rester vigilant, ne pas accorder ma confiance a n’importe qui.Vu ce qu’elle ma répondu a leur sujet aussi je pense que j’éviterait de reparler d’eux même en bien a l’avenir.


Bon voila évitons les personnes égocentrique et les m’as tu vu (les sévères) le truc c’est qu’on ne les trouves pas que dans le druidisme hélas, par exemple quand on commence a parler du cynisme de notre époque, et qu’il serait bien de mettre un peut de bonne volonté ou de positivisme ou encore d’humanisme comme je parlais des valeurs. Bien les « Druides-rigide et m’as tu vu » vont dire que c’est de a pensé « New Age » ou « Néo-truc machin » et les personnes « Athées » ou dans un rapport plus « matérialiste » de la vie vont dire que je cite: « nous ne sommes pas dans le monde des Bisounours » Alors que reste t’il ? La cruauté et l’agonie des âmes et des coeurs ??? M’enfin le rôle des Druides aussi c’est de ce préoccupé de comment vivent les hommes ou du moins d’y penser ? Et de voir comment on peut amélioré les choses, je ne pense pas qu’on résous les conflits ou le cynisme de notre époque avec le mépris et la haine. Ce serait comme tenter d’éteindre un feu qui s’embrasse avec du pétrole ou de l’alcool a brûler ??? Cette approche philosophique ce retrouve dans le Bouddhisme d’ailleur, mais au delà d’une philosophe, c’est du bon sens.
Bref je continue d’écouter Freya qui me guide, je pense que je vais devoir faire des rituels de protection encore et peut être un Nidstang comme le veux la coutume dans ce genre de situation et si Freya me demande d’en faire un je le ferais. (encore un bâton de rune a gravé)…
Bref gardons le morale et le courage de continuer a avancer.
 Le Druidisme en Solitaire c’est la voie la plus dure je trouve parfois, bon outre nos dieux qui nous guide, nous protège et nous favorise, on est un peut quand même seul contre tous par moment, ou du moins notre présence en France pour le moment provoque des conflits qui n’en finissent pas. 
Bon alors faire usage de charme et de rituel ancien, c’est bien pour ce protéger, mais comme tu dit faut pas faire n’importe quoi avec les Runes. Et ce genre de querelles entre druides et l’obligation que j’ai de me défendre ou de faire des rituels de protections, pour moi ou ma famille, ça me fatigue un peut. Franchement c’est du Kaamelott. Les épisodes entre Elias et Merlin, c’est vraiment ridicule tout ça. J’ai l’impression que les gens ne sont pas assez adultes…
Je tente de vivre au mieux mon druidisme en harmonie dans la nature, ses cycles, ses saisons et de travailler avec mes Dieux.

Ha oui j'oubliait celui la:

"-[...] Vous, vous recherchez des personnes comme vous. Des miroirs, en quelque sorte, dans lesquels vous pourrez vous mirer et vous admirer en vous auto-congratulant et en vous autoproclamant « néo-druide solitaire »… [...]"
-Auetos-





 
 
 
 
 
 



 
 
 
 
 
 
Ou encore ça :« -En naviguant sur internet, je suis tombé sur des forums où vous avez exposé vos « problèmes » relationnels avec certains druides dont notamment Auetos.Je me suis souvenu que vous aviez échangé avec Yavanna, la dirigeante de l’Ordre Druidique de Dahut (don
t je fais partie) et qui n’est pas druidesse mais Prêtresse de Dahut, je tiens à le préciser.
Je vous envoie ce mail plutôt que de laisser un message sur ces forums pour vous dire qu’il n’a pas lieu de perdre son temps sur le forum d’Auetos car ce dernier, exigeant, considère que seule sa démarche religieuse reconstitutioniste (en arrière plan monothéiste avec incrustation d’aspects hindouistes) est valable et qui ne prie que sur son sacro-saint calendrier de bronze brisé dit « de Coligny ». Si votre démarche ne colle pas avec la sienne, vous perdez votre temps car pour lui ce n’est pas du « druidisme ». J’ai eu de nombreux retours de druidisants qui disent avoir eu affaire à sa rigidité qui est ce qu’elle est, parfois désagréable. Il est vrai qu’Auetos porte des jugements sans considérer avec respect réel l’expérience de ce que les gens vivent et j’ai aussi lu de sa part que notre Ordre n’est qu’une source d’inepties et est profondément new-ageux, sans avoir fait l’expérience de notre démarche religieuse contemporaine. (…) »
-Taliesin-

Et certains Druides dissent du mal de cet ordre de Dahut alors qu'ils sont sérieux dans leur démarche et leur pratique... Ceux qui affirme qu'ils ne le sont pas feraient mieux de prendre deux minutes pour ce regarder. Et remettre en question leur propre pratique ou savoir faire.





 
 
 
 
 
 
On va éviter les Druides qui ressemble a ça c'est mieux:


 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
"-[...]Je suis frappée par le terme de "lignée" qui ne résonne pas du tout de la manière dans mon esprit que ce qui a été abordé. Une lignée n'est pas du seul fait de l'historique comme pourrait l'être une marque de fabrique estampillée "since 1879", une lignée surtout spirituelle s'affranchit du Temps et de l'Espace. On ressent un lien au-delà des cadres ethniques, culturelles et historiques.Aussi peut-être que certaines de vos clairières sont plus proches et en lien avec des assemblées bouddhiques ou amérindiennes par exemple, que d'autres clairières ou ordres dits druidiques.

C'est comme l'être humain : il a ses lignées patri et matrilinéaires historiques et génétiques par son père et sa mère de sang ; et en même temps il est relié à d'autres ancêtres. 
Car l'âme a vécu plusieurs vies et connues plusieurs cultes et dieux.

Pour moi, en tant que cheminante non intégrée à une clairière (je précise !!! donc, bon, je ne prétends à rien), c'est ce que devrait prendre en compte une clairière druidique du XXIème siècle.

C'est la marque du respect envers ses membres qui la composent. Car une clairière est une assemblée d'êtres (d'ailleurs, pas tous humains !!!) qui cherchent dans le collectif une façon de vivre pleinement ce qu'ils sont, développer leur conscience dans l'Amour et oeuvrer dans le Monde de manière bienveillante et bénéfique. C'est se relier à soi, aux autres et à plus grand que Soi.

La transmission de la Connaissance ne se résume pas un volume de symboles, de noms, de mythes et de rituels à ingérer. Transmettre, c'est partager aussi ce qu'on est. Les symboles ne sont que des créations humaines pour tenter de représenter des notions et aider à la concentration du concept représenté. Mais ils sont interchangeables avec d'autres, transformables, puisque la Connaissance Véritable est Universelle.

C'est en se posant sur cette base qu'une clairière transmet et fait vivre la Tradition.

Si les druides de l'antiquité ont voulu transmettre la tradition de manière orale, c'est pour respecter le caractère impermanent et toujours renouvelable de la connaissance perçue par les hommes. Car le risque de l'écrit est qu'il fige les esprits (non pas la Connaissance).

En tant que porteurs d'une sagesse ancestrale (c'est-à-dire issue d'une lignée d'ancêtres), les druides du XXIème siècle doivent donc être vigilants quant à l'utilisation de l'écrit dans la transmission.

Bon, je ne suis pas sûre d'avoir très claire dans les explications de mon ressenti personnel à propos de ce sujet intéressant... "
-Nesmeha








"-Malheureusement, une lignée – surtout aujourd’hui avec tous les autoproclamés – ne peut être simplement spirituelle. Sinon, vous le comprendrez, c’est la porte ouverte à tout et n’importe quoi. Déjà que, malgré le fait de demander sa lignée à un druide, nous trouvons parmi ceux-ci de tout et du n’importe quoi, alors je vous laisse imaginer sans…

La marque de respect que devrait avoir toutes clairières druidiques contemporaines et de, justement, présenter à ses futurs Mapiniaci, une lignée pure et sans tache, je veux dire par là non inventée ni crée, non raturée ni gommée.

Si les Druides de l’antiquité ont transmis la tradition celtique de manière orale c’est, d’une part, pour que la tradition puisse vivre et évoluer avec son temps, mais aussi et surtout pour que l’enseignement diffusé de Maitre à Elève ne tombe pas entre de mauvaises mains.

Et donc en tant que porteurs de la sagesse ancestrale, les Druides contemporains – et non du XXIème siècle, ce siècle n’est pas le notre – se doivent d’être vigilants, non pas à l’utilisation de l’écrit ou des écrits (textes mythologiques) mais bien des farfelus qui, sous le couvert d’un soi-disant enseignement oral leur venant en droite ligne de la plus haute antiquité, racontent à leurs ouilles ébahis tout un tas de co--eries.[...]"
-Auetos-





 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Parfois on ne parle tout simplement pas de la même chose, le Druidisme a l'ancienne avec les technique de reliance avec la Nature et les Dieux, les Ancêtres, les Landvaettir, c'est des techniques de travail mantriques et ça n'a vraiment rien a voir avec le New-Age, ou le Néo-Druidisme (les groupes et les ordres) basé sur autre chose que sur l'autre monde et le savoir l'éveil. Puisqu'ils sont contre... Enfin parfois on ce demande???

 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
Je doit dire que j'ai un peut du mal a avaler le gloubi boulga  a basse de différentes langues gauloises et latines reconstruites, de prêtrise qui vient d'un mélange entre de l'Hindouisme, de Numinisme et de Christianisme superposé, avec des appropriations de divinité celtiques insulaires et de l'arrogance et du mépris par dessus le marché ... Beaark, pas bon le ragout de new-age. Le tous dans un méli-mélo qui n'a rien d'historique. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
C'est toujours pareil ça dépendra de ce qu'on met dérière lignée. Perso je suis la ligné de ma famille qui vient des Highlands Ecossaise a la base, j'ai fait des recherches jusqu'au Clan Anghus en liens avec les MacInnes.Mais c'est encore des histoires a dormir debout quand une personne psycho-rigide qui n'a aucune idée de ce que la spiritualité celte ou ancienne ou de la nature des mondes spirituels ou des dieux, (des théories fumeuses qui remplace la connaissance dans sont cas) parle avec une personne en état d'éveil qui a une vrais pratique. Les conversation tombe dans l'absurde ou le fantasque et c'est toujours la personne éveiller qui est prise pour une folle, alors que le vrais saint d'esprit n'est pas toujours celui qui est le plus terre a terre.



 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les plus important quand on rencontre un Druide que ce soit sur internet ou dans un de ces groupes c'est de garder son esprit critique. Car certains on parfois des idées un peut extrêmes, ou nationalistes, (indépendantistes en Bretagne) d'autres affirment être les seuls, les vrais et les uniques, cela sont soit des oppresseurs a éviter (sectarisme = des loups déguiser en agneau) soit des gens qui se pensent druides ou druidesse mais font plutôt quelque chose comme de la Franc-Maçonnerie celtique.Ce qu'il faut savoir c'est que le druidisme n'est pas une tradition fixe, (c'est une tradition orale).Le Druidisme considère qu'il faut constamment s'adapter. Le point de vue Druidique est presque diamétralement opposé aux religions de livres (la Bible ou le Thora... etc)Les Druides normalement (sauf les loups) considèrent que le passé ne peut servir au présent, que s'il tient compte de la nouvelle situation qu'est le présent, ce qui permettra de construire un avenir nouveau et meilleur, le Druidisme n'a donc pas pour objectif de répéter inlassablement le passé.Je les entend de là...







 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Après c'est leurs problèmes a ces personnes la, personnellement je sais ou je vais me trouver après la mort alors tout va bien. J'ai plus de temps a perdre avec des théories et je me concentre sur ma pratique du Druidisme. Je passe le plus claire de mon temps avec Freya. et les autres, finalement je préfère de loin la compagnie des Dieux a celle des hommes. La commence vraiment la pratique de l'ascète... Et du Druide... 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pour finir ne pas perdre de vu que les trois plus grand fléaux de l'humanité a notre époque moderne sont:"La Bétise, La Méchanceté, et l'Ignorance" ... Thor nous protège de c'est gens là!

Rester vigilant et suivez votre chemin, laisser les autres a leurs problèmes. Bon j'ai tenter d'en parler encore sur le registre de l'humour, mais rester vigilant sur internet, on tombe sur des gens étranges souvent, voir des tordus, le plus important c'est vous et vos ancêtres, vos proches et la façon dons vous vivez votre druidisme, le reste n'a pas d'importance. j'en parlerais plus a l'avenir parce que le sujet tourne un peut en rond, j'ai déjà écrit quelque chose avec le côté décalé de l'humour, l'humour est importante dans ce genre de cas, car ça aide a prendre de la distance avec tout ça.Ne pas ce laisser submergé par des propos injurieux ou fantasques.









 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

_________________
" L'innocent est celui qui subit le mal, contrairement au juste, qui va au devant d'un mal pour le combattre. "
- Sagesse Druidique-


Dernière édition par Veigsidhe Karvgwenn le Hier à 19:46 (2018); édité 3 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 28 Oct - 12:31 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Nem
Administrateurs
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2016
Messages: 6 758
Féminin Bélier (21mar-19avr) 猴 Singe

MessagePosté le: Dim 28 Oct - 21:16 (2018)    Sujet du message: Les sévères dans le Druidisme (vu avec humour) Répondre en citant

Super, merci !  Smile
_________________
- C’est impossible.
- Seulement si tu crois que ça l’est.
(Alice au pays des merveilles, Alice et le chapelier fou.)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Veigsidhe Karvgwenn
Druidisme avec Veigsidhe Karvgwenn

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2018
Messages: 323
Localisation: Finistère
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Lun 29 Oct - 13:00 (2018)    Sujet du message: Les sévères dans le Druidisme (vu avec humour) Répondre en citant

Oui de rien, bon je suis très critiques par moment et je tente d'en rire, parfois c'est un peut triste, c'est  comme le point de vu de Carnun au sujet du Dieu Dagodeuos qui est un nom inventé, il semblerait aussi qu'il y ai une mythologie inspirée de celle de plusieurs autres Dieux celtes qui lui soit attribuer, d'après ce que j'ai commencer a lire, mais je n'ai pas assez d'éléments encore pour me faire une idée.
Après si on attribue ce nom au Dagda Gaël c'est bien est ça ne reste qu'un nom finalement, le plus important c'est de faire vivre une partie de la Tradition, et si les Druides qui suivent le calendrier de Coligny veulent honorer des divinités insulaires en lien avec la Fion's windows (le calendrier Insulaire) je trouve que c'est bien aussi, comme ça chacun honore la nature et une partie de la coutumes, qu'on honore Odin, Dagda ou Dagodeuos.  Par contre sur certaine autre chose je trouve que ça y gagnerais surement s'ils faisaient quelque chose de plus en rapport avec les Gallo-Romains. Puisse que dans une certaine mesure les Druides Reconnstructionistes Gaulois s'appuient pas mal sur les sites archéologiques et les reliquats de cette période. J'ai un liens vers un site qui parle des Faunus soit la romanisation des Nemetons avant la Christianisation, c'est l'étape intermédiaire entre la "clairière" et l'Eglise.


http://mediolanum-santonum.fr/lieux-de-culte-gallo-romains.html
_________________
" L'innocent est celui qui subit le mal, contrairement au juste, qui va au devant d'un mal pour le combattre. "
- Sagesse Druidique-


Dernière édition par Veigsidhe Karvgwenn le Lun 29 Oct - 15:18 (2018); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nem
Administrateurs
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2016
Messages: 6 758
Féminin Bélier (21mar-19avr) 猴 Singe

MessagePosté le: Lun 29 Oct - 14:21 (2018)    Sujet du message: Les sévères dans le Druidisme (vu avec humour) Répondre en citant

c'est bien de garder un peu de recul en faisant de l'humour...Merci en tous cas de tout ce que tu postes c'est super et passionnant. 
_________________
- C’est impossible.
- Seulement si tu crois que ça l’est.
(Alice au pays des merveilles, Alice et le chapelier fou.)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Veigsidhe Karvgwenn
Druidisme avec Veigsidhe Karvgwenn

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2018
Messages: 323
Localisation: Finistère
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mer 14 Nov - 00:53 (2018)    Sujet du message: Les sévères dans le Druidisme (vu avec humour) Répondre en citant

Voila j'ai trouvé suite a plusieurs recherche effectuer sur le site des Druides du Québéc (des reconstructionistes Gaulois)


En fait ils s'inspire de Dis-Pater (bon je savais qu'ils honoraient ce dieu Romain) mais ils le nomment Dis-atir (t'enlève le "p" et tu place un "i" a la place du "e")
Il tiennent Dis-atir comme étant la partie sombre de Da-.. (oups j'allais dire "Dagda")  de " Dagodeuos" je rappel juste que Dis-Pater c'est un des noms de Pluton. 
J'ai déjà vu ce dieu la en effet je suis aller quelque fois posé des questions au sujet des cultures antiques aux Divinités Grecques, surtout Athéna que j'aime beaucoup, j'avais commencer a les contacter pour une amie Américaines qui est Sorcière mais qui na pas les capacités de faire des Voyages Astraux. Bref Dis pater (ou pluton) c'est présenter a moi sous son nom le plus connue "Hadès" J'ai fait l'Olympe pour voir Athéna est les autres comme Asclépios et Aphrodite et ensuite le bas astral Grecque le Tartare pour rencontrer Hadès, j'ai eu aussi des contactes depuis que je pratique avec Hécate, mais elle ne semble par résider au même endroit que lui.
Bref donc cette histoire de "Dagodeuos" j'avais commencer a en parler avec Dagda, il en est plutôt indifférent. Bon Lugh ma expliquer qu'ils ne se sentent pas concerné par ces histoires qu'ils y a entre nous, et que leur regarde vas plus vers les vertueux. J'ai pas insister. j'en toucherais deux mot a Hadès, parce que lui et Dagda pour crée un autre dieu ?? C'est un curieux mélange, mais après tout c'est un égregor comme un autre. (il est vrais que c'est courant dans le "New age" de crée des égregors) c'est comme le Dieu Médecin des Tuatha dé Danann "Diancecht" ils commencent a l'appeler "Diuonnacextis" ?? Un partie de son mythe semble avoir été mixé avec celui d'Asclépios? (Mais je n'ai pas fini mes recherches la dessus alors je ne peut pas l'affirmé).
 Bon comme je le crois on devrais plutôt parler d'Egregor Gaulois que de "Reconstructionisme" surtout a l'avenir peut être, s'ils reprennent tout les Dieux Insulaires pour les Romanisés en les mixant avec des divinités Greco-Romaines.

Quelque part sur le net j'ai trouver ça ( ici: http://www.angelfire.com/folk/boutios/divinites.html)
Dis-atir, le destructeur :
Dagodeuos est le nom donné à l'aspect paisible, transcendant de la tendance désintégrante, tandis que Dis-atir, le Père-destructeur, représente l'aspect agressif, actif, visible de la destruction.C'est donc Dis-atir qui symbolise directement l'action centrifuge, la dispersion, l'obscuritéDis-atir est un dieu puissant et dangereux. Il faut se méfier de lui. Son nom ne doit pas être prononcé
Monté sur son char il est dangereux comme un loup.
Il est destructeur et violent. Dis-atir est " celui-qui-tue ".
[*]Les hommes parlent de lui avec terreur.
Il est la mort… Le démon… La cause des larmes. 
Ce n'est pas difficile, dit le Dagda : je serai le flanc de l'armée des hommes d'Irlande, soit par massacre, soit par destruction ou magie.
Aussi nombreux que les grêlons sous les pieds des chevaux seront leurs os sous ma massue. " (Cath Maige Turedh) Dis-atir est la Grande-Peur, la Foudre-qui-menace.Celui dont les dieux mêmes craignent la rage dans les combats.Comme souverain suprême, Dis-atir incarne tout ce qui effraie.Le pouvoir de détruire, le pouvoir de Dis-atir, se manifeste à travers tous les éléments, toutes les formes de la Nature.Dis-atir est le feu qui brûle, l'eau qui noie, le vent qui détruit, l'homme qui tue.Il est le Furieux, Uictolanos, la Rage, Condaris, le Terrifiant, Ecritumaros.[...]




Je rappel que le Dis Pater c'est Pluton ou Hadès, voir la page Wikipédia ici:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Dis_Pater


Sur cette page il est écrit que d'après jules César, dons la parole sur les Druides laisse a désiré quand même. Car tout ce qu'il a écrit servait surtout a valorisé la culture Romaine face aux Barbares vis a vis du Sénat Romain. Bon alors le Dieu des Gaulois lier au Enfer on a perdu le nom, mais chez les Gallois et les Bretons Insulaires on a Arawn donc peut être que le nom de ce dieu était probablement difficile a prononcer en latin? Ou simplement pour expliquer ça a un romain? Après le Dieux Celtes de la mort et de la fertilité qu'on retrouve chez les celtes insulaire et continentaux c'est quand même Kernunnos ou Cernunnos et cetains affirment que c'est lui le Dis-Pater.  
Bon alors du coup ? Bien c'est pas Dagda ??? ou alors j'en perd mon celtique! Disonjal m'eus ma vrezhoneg'ya!






_________________
" L'innocent est celui qui subit le mal, contrairement au juste, qui va au devant d'un mal pour le combattre. "
- Sagesse Druidique-


Dernière édition par Veigsidhe Karvgwenn le Mer 14 Nov - 17:44 (2018); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nem
Administrateurs
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2016
Messages: 6 758
Féminin Bélier (21mar-19avr) 猴 Singe

MessagePosté le: Mer 14 Nov - 10:38 (2018)    Sujet du message: Les sévères dans le Druidisme (vu avec humour) Répondre en citant

smile 3d Okay
_________________
- C’est impossible.
- Seulement si tu crois que ça l’est.
(Alice au pays des merveilles, Alice et le chapelier fou.)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Veigsidhe Karvgwenn
Druidisme avec Veigsidhe Karvgwenn

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2018
Messages: 323
Localisation: Finistère
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mer 14 Nov - 17:54 (2018)    Sujet du message: Les sévères dans le Druidisme (vu avec humour) Répondre en citant

Dans le Druidisme le plus compliquer c'est de faire des recherches et parvenir a démêler le vrai du faux. Bon après personnellement, je trouve que le plus important ce serait de respecter les Peuples et les Dieux, par exemple s'ils veulent mixé les Dieux Romains ou Celtes 'insulaires' pourquoi pas, ils peuvent ce basé sur les Celto-Ligures du sud de la France (des Gaulois qui se sont associer a des Latins, par le mariage et le commerce) alors c'est faisable. Et plutôt s'inspirer du Numinisme. (un peut plus je trouve) et quand bien même ils respecteraient les cultures de basse et les divinités, ils pourraient très bien appeler ça Druidisme aussi. Ha c'est le problèmes quand on ne pratique pas avec au moins une personne dans l'ordre (ou le groupe) qui contacte les Dieux pour les consultés, comme tout druide le devrait, bien on tombe dans des trucs comme ça des curieux mélanges... 





Mais bon je ne doute pas que par exemple des personnes mixe un jour Jésus et Bouddha pour crée une autre divinité ??? J'imagine, Jésus + Bouddha = "Judas" Mort de Rire



_________________
" L'innocent est celui qui subit le mal, contrairement au juste, qui va au devant d'un mal pour le combattre. "
- Sagesse Druidique-
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nem
Administrateurs
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2016
Messages: 6 758
Féminin Bélier (21mar-19avr) 猴 Singe

MessagePosté le: Mer 14 Nov - 20:30 (2018)    Sujet du message: Les sévères dans le Druidisme (vu avec humour) Répondre en citant

J'adore tes images "Kaamelott"... Razz
_________________
- C’est impossible.
- Seulement si tu crois que ça l’est.
(Alice au pays des merveilles, Alice et le chapelier fou.)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Veigsidhe Karvgwenn
Druidisme avec Veigsidhe Karvgwenn

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2018
Messages: 323
Localisation: Finistère
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Jeu 15 Nov - 15:14 (2018)    Sujet du message: Les sévères dans le Druidisme (vu avec humour) Répondre en citant

Oui j'adore l'humour, en ce moment je prend de plus en plus de recule vis a vis des autres personnes dans le Druidisme, perso j'ai trouver ma place dans la nature et au sain des divinités avec lesquels je travail, a une époque j'aurais aimer que les autres en face de même, mais je sais a présent que ce n'est pas possible. Bref... 
On a souvent des retours pas très sympas des autres personnes, je pense que c'est du a un manque de confiance en eux  (probablement). 
Et ils tiennes souvent un discours pour faire douter les autres et imposer des choses, bon on peut crée, des textes des rituels ou honorer les dieux a sa façon, c'est normal, ça fait aussi partie du côté créatif de la personne qui a comme le dit le terme traditionnel "mit le feu a sa tête" (l'inspiration poétique). 
Mais on doit je pense rester honnêtes si on mélange des divinités entre elle ou des éléments... Par exemple moi avec la culture Celte et Nordique de l'Ecosse je sais que je ne peut gère faire remonter avec certitude ma pratique qu'au moyen age. Quoi que on a le Roi Ferghus (un roi Ecossais "Scots") qui est mort au combat contre les Romains et son fils "Ferghus II" a trouvé refuge en Norvège et ensuite une fois adulte il est revenu en Ecosse, mais il est mort suite a un affrontement avec les Pictes. 
Bon ce Ferghus qui a grandi en Norvège et qui avait des soutiens la bas (il est partie c'était un enfants) il a bien du participé a la vie de Norvège et surtout aux cultes religieux la bas... Bref...


il y a des sources sur Wikipédia qui en parle un peut de ce roi Ecossais:


 https://en.wikipedia.org/wiki/Fergus_M%C3%B3r
 https://fr.wikipedia.org/wiki/Fergus_Ier_de_Dal_Riada
 https://en.wikipedia.org/wiki/Fergus_mac_Echdach


Bon je vais arrêter mes réflexions là. Car le plus important ce n'est pas de croisé les épées avec tout les autres dans le Druidisme, ça ne sert a rien, on est tous libre forte heureusement, qu'on honorent "Dagda", "Dagodeuos" ou "Odin"...


Avec les photos je commence a faire mon Draoidh Cainte (le Satiriste)  Mort de Rire



_________________
" L'innocent est celui qui subit le mal, contrairement au juste, qui va au devant d'un mal pour le combattre. "
- Sagesse Druidique-
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nem
Administrateurs
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2016
Messages: 6 758
Féminin Bélier (21mar-19avr) 猴 Singe

MessagePosté le: Jeu 15 Nov - 19:53 (2018)    Sujet du message: Les sévères dans le Druidisme (vu avec humour) Répondre en citant

Razz Razz Razz
_________________
- C’est impossible.
- Seulement si tu crois que ça l’est.
(Alice au pays des merveilles, Alice et le chapelier fou.)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Veigsidhe Karvgwenn
Druidisme avec Veigsidhe Karvgwenn

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2018
Messages: 323
Localisation: Finistère
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Jeu 15 Nov - 23:24 (2018)    Sujet du message: Les sévères dans le Druidisme (vu avec humour) Répondre en citant




Bon aller j'arrête mes bêtises promis, mais l'envie de rire l'emporte en ce moment... 



_________________
" L'innocent est celui qui subit le mal, contrairement au juste, qui va au devant d'un mal pour le combattre. "
- Sagesse Druidique-
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nem
Administrateurs
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2016
Messages: 6 758
Féminin Bélier (21mar-19avr) 猴 Singe

MessagePosté le: Jeu 15 Nov - 23:53 (2018)    Sujet du message: Les sévères dans le Druidisme (vu avec humour) Répondre en citant

smile 3d
_________________
- C’est impossible.
- Seulement si tu crois que ça l’est.
(Alice au pays des merveilles, Alice et le chapelier fou.)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:22 (2018)    Sujet du message: Les sévères dans le Druidisme (vu avec humour)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    PARANORMAL ET SPIRITUALITE Index du Forum -> PARANORMAL, SPIRITUALITE, ESOTERISME -> DRUIDISME Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com