PARANORMAL ET SPIRITUALITE Index du Forum

PARANORMAL ET SPIRITUALITE
Forum abordant tous les thèmes relatifs au paranormal et à la spiritualité, dans un esprit de convivialité et d'échange

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Un rituel de Yule en solitaire

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    PARANORMAL ET SPIRITUALITE Index du Forum -> PARANORMAL, SPIRITUALITE, ESOTERISME -> DRUIDISME
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Veigsidhe Karvgwenn
Druidisme avec Veigsidhe Karvgwenn
Druidisme avec Veigsidhe Karvgwenn

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2018
Messages: 412
Localisation: Finistère
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Jeu 6 Déc - 20:09 (2018)    Sujet du message: Un rituel de Yule en solitaire Répondre en citant

Un rituel de Yule en solitaire:
Le solstice d'hiver et d'hiver est célébré les 19 et 23 décembre pour l'hémisphère nord et les 19 et 23 juin pour l'hémisphère sud. Le soleil (dans l'hémisphère nord), à l'heure de pointe, le jour le plus court, la nuit la plus longue. Une célébration connue sous le nom de Yule, le solstice d’hiver et même appelée Noël. Le froid et l'obscurité sont célébrés alors que le soleil commence à revenir lentement.
Des produits de Noël sont bienvenue pour votre rituel de Yule ou du Winter Solstice (Solstice d'Hiver). Je célèbre les 12 jours de Yule par la lecture de contes de fées ou de saga qui me rappel mes ancêtres du grand nord. On peut en faire de même sous toute les formes que nous donnons a cette célébration selon les ancêtres et les références culturels ou historiques qui nous poussent a le faire. On trouve souvent dans ce rituel une représentation du combat entre le Roi Chêne (l'été) et le Roi Houx (l'hiver) c'est typique des traditions Galloises du Solstice d'Hiver. 
La nuit qui précède le 21 Décembre est appeler "Modra Necht" en Ecosse, c'est la nuit des Mères ou nous honorons nos Déesses et les Dises (soit les Valkyries, les Déesses et les Ancêtres Féminins). C'est Yule en Ecosse, le nom de cette fête vient du Scandinave "Jòl" ou "Jùl". En Angleterre dans certaines Shires (Contés ou Régions) c'est Hodening ou Hordening (en référence au Dieu Hivernal Hördr, (Hordr, Hod,Höenir ou Hörder) c'est un des fils de Woden (Odin chez les Anglais) il est sombre et aveugle, froid comme la mort c'est l'assassin de Balder le Dieu du Soleil est de l'été comme Freyr. Du coup ça rejoint la coutume Galloise avec le Roi Chêne et le Roi Houx. Chez les Germains de l'Ouest de l'Europe, la fête ce nommait "Mütternacht" (qui ressemble a la "Modra Necht" en Ecosse) qui était une fêtes ou l'on célébrait les divinités féminines. Chez les Romains il y avait la coutume d'honorer Mithra et le retour de la lumière pour la fête de "Sol Invictus" (le soleil invincible) le 25 Décembre et chez les différentes tribus Gauloises "Noio- Hel" (selon certains auteurs) qui serait une forme de cris de joie lors des célébrations de l'époque, lier au soleil et qui aurais donner par la suite "Natalis" (Naissance) avec la romanisation et l'implantation de Prêtres Flamines pour remplacer le Druidisme qui fut interdit dans la Gaules,  puis plus tard "Noël" avec le Christianisme.
Nos célébrations de la fin de l'années sont en faite un patchwork de toute ces coutumes anciennes. 


Préparation et mise en place:
Ce rituel doit être exécuté le soir, quelque temps après le coucher du soleil. Le lieux de rituel doit être purifier, chez les Druides Nordiques on utilise le Bolli ou Haultbolli, soit un bol remplie de liquide sacré (autrefois du sang, de nos jours des huiles et du sel) et on fait le tour du lien en aspergent le liquide avec une branche de conifère trempé dedans le Haultteinn ou teinn (qui serte a tendre "bénir avec un liquide") et ensuite avec le Marteau rituel le Hammarsettung. 


Hammarsettung = du Norrois. C'est le terme pour le marteau sanctifiant (un espace sacré) avant un rituel de Blòt quand on trace l'espace sacré « le Vé ». Marque sur les vêtements du signe du marteau pour les hommes du Thingmenn (le Clan les fidèles) du nord, est, du sud, ouest, et puis avec le poing et finalement à la fin du rituel pour effacer l'espace sacré. La rune Elhaz est souvent utilisé de la même manière et pour le même but.



La façon la plus simple c'est encore de faire comme le fond les Wiccans, la suivante:
 Balayez la zone, en partant du nord et en déplaçant deosil, avec votre balai magique pour nettoyer la zone du cercle et "balayer" toutes les énergies négatives persistantes. Installez les bougies quart (vert nord, jaune est, rouge sud, bleu ouest) et / ou d’autres objets symbolisant les éléments du quartier. Configurez votre autel comme vous le souhaitez et dirigez-le vers le nord en le recouvrant d'un tissu d'autel rouge ou vert. Placez tous les éléments énumérés ci-dessous à leur place. Pour cette cérémonie, décorez l'autel avec du houx, du gui, des feuilles persistantes, des pommes de pin, du lierre, des baies, des rubans et tout ce qui vous convient. Avoir un arbre de Noël à proximité de l'autel ajoutera beaucoup au rituel.




Avec vos outils et objets rituels habituels, placez-vous sur l'autel:
-Une bougie rouge ou verte,
-Une branchette de houx (placée sur l'autel) 
-Une branche de gui (placée sous l'autel, pour utilisation ultérieure). 
-Trois bougies dans un support pour la triple déesse (1 blanche, 1 rouge et 1 noire à disposées autour du chaudron) 
-Chaudron avec une bougie verte à l'intérieur 
-De l'encens : N'importe lequel des ingrédients suivants, seul ou mélangé pour former un mélange d'hiver: cannelle, myrrhe, clou de girofle, encens, bois d'aloès et safran 
Quand tout est mis en place, prenez une douche ou un bain de purification votre robe rituelle ou autre vêtement rituel. 
 Assurez-vous de porter vos bijoux magiques, si vous en avez
Asseyez-vous tranquillement et méditez pendant un petit moment au sol et au centre.
Lorsque vous vous sentez prêt à commencer, jouez de la musique paisible et paisible pour le rituel.


Le Rituel Solitaire de Yule:
Tracez votre cercle ... Allume les bougies de Dieu et de la Déesse.
 Laissez toutes les autres bougies éteintes jusqu'au moment opportun dans le rituel. Faites placer la bougie verte à l'intérieur du chaudron, entourée des bougies blanches, rouges et noires. Placez également le brin de houx sur l'autel et le brin de gui niché sous l'autel. Asseyez-vous tranquillement en méditant quelques instants dans le cercle de la distribution ... Lorsque vous vous sentirez prêt, commencez votre cérémonie avec ces mots:
"-Béni soit la saison de Yule. C’est le solstice d’hiver, la nuit la plus longue de l’année. Les ténèbres règnent en triomphe, cèdent le passage et se transforment en Lumière. Le Roi Soleil est entré dans les royaumes de la Mort 
j'honore mes dieux (partie a rédigé vous même)
Voici le Chaudron sacré de la renaissance, par la lumière le Soleil est à nouveau transformé en l'enfant divin de la lumière nouveau-né.
 Béni soit la jeune Déesse Vierge qui donne à son peuple ce soir un Dieu nouveau-né. Béni soit le roi soleil nouveau-né. "
Faites une pause et réfléchissez quelques instants sur le sens de cette phrase dans la Roue de l'année, puis continuez ... en disant:
"-Tout est froid et j'attends la venue de l'aube. Au lever du soleil, la Triple Déesse donne naissance à l'enfant Divin.
En silence et émerveillement, je me tiens devant le Chaudron Sacré de la Renaissance, sachant qu'un jour passe à travers le chaudron pour renaître. Pour cela, je rends honneur à la Triple Déesse. "
Allumez la bougie blanche près du chaudron en disant:
"-Le blanc est pour la jeune fille. Béni soit la Vierge, innocente et fraîche. Puisses tu planter tes graines de joie et de nouveaux commencements dans ma vie."
Allumez la bougie rouge près du chaudron en disant:
"-Le rouge est pour la mère. Bénie soit la Mère, fertile et aimante. Puisses tu m'accorder des idées créatives et la force de les mener à bien."
Allumez la bougie noire près du chaudron en disant:
"-Le noir est pour le doyen. Béni soit le doyen, puissant et sage. Puissiez vous me donner la sagesse de comprendre les mystères magiques."
Allumez la bougie verte à l'intérieur du chaudron en disant:
"-Le vert est pour le Seigneur des forêts nouveau né, l'enfant divin au soleil qui revient dans le monde. Je vous souhaite la bienvenue, Enfant et épouse de la Triple Déesse."
Face au nord, levez les bras et dites:
"-Réjouis toi, ô Pouvoirs de la Terre! Accueille l'enfant divin."
Face à l'est, levez les bras et dites:
"-Réjouis toi, ô Pouvoirs de l'Air! Accueille l'enfant divin."
Face au sud, levez les bras et dites:
"-Réjouis toi, Ô Pouvoirs du Feu! Bienvenue à l'enfant divin."
Face à l'Ouest, levez les bras et dites:
"-Réjouis toi, ô Pouvoirs de l'eau! Accueille l'enfant divin."
Prenez votre Serpe (épée ou athamé) et bannissez la vieille année en dessinant un Pentagramme bannissant dans les airs en disant:
"-Adieu à la vieille année. Adieu au Roi du Houx."
Maintenant, dessinez un Pentagrame (lier a l'oeuf de serpent chez les druides)
 invoquant dans les airs et dites ces mots:
"-Bienvenue au Nouvel An. Bienvenue au Roi des Chênes."
Lorsque vous avez terminé, replacez votre Serpe ( épée ou un Athamé) sur l'autel.


Ensuite, retirez le houx de l'autel et placez-le à l'abri des regards. Ensuite, placez le gui, symbole du roi des chênes, au-dessus de l'autel, dans une place d'honneur. Dites ces mots:
"-Béni soit le roi de l'année de l'épilation. Je prie pour que vous guidiez vos enfants en toute sécurité jusqu'à la saison de chaleur et de lumière au douce récolte de Lugh et à la blonde crinière de Freyr."
Prenez la bougie Déesse dans votre main gauche et la bougie Dieu à votre droite en disant ces mots:
"-Ce soir, la déesse et Dieu sont réunis. Ce soir, la vie recommence et la lumière recommence. Béni soit la lumière unique. Béni soit la force divine de la création."
Déplacez les flammes de la bougie ensemble pour qu’elles ne fassent plus qu’un Passez un moment à réfléchir à sa signification, puis replacez les bougies côte à côte sur l’autel. Continuez avec ces mots:
"-Salut, ô Dieu des forêts et de la nouvelle vie! Je te rends honneur et demande ta bénédiction."
Asseyez-vous en silence pour recevoir sa bénédiction ... puis continuez en disant:
"-Salut, Triple Déesse, porteuse de Lumière des ténèbres et Vie nouvelle du Chaudron de la Renaissance. Je te rends honneur et demande ta bénédiction, protection, santé et sagesse."
Encore une fois assis en silence pour recevoir sa bénédiction. Buvez au calice, versez une libation au Seigneur et à la Dame et conservez-en quelques-unes pour en faire sortir le petit peuple. Lorsque vous avez terminé, passez à la cérémonie des gâteaux et de la bière. 
Et fermez votre cercle ou mettez fin a votre rituel de la façon dons vous avez l'habitude.




_________________
"-L'innocent est celui qui subit le mal, contrairement au juste, qui va au devant d'un mal pour le combattre. " -Sagesse Druidique-


Dernière édition par Veigsidhe Karvgwenn le Jeu 6 Déc - 22:34 (2018); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 6 Déc - 20:09 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Nem
Administrateurs
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2016
Messages: 6 882
Féminin Bélier (21mar-19avr) 猴 Singe

MessagePosté le: Jeu 6 Déc - 21:50 (2018)    Sujet du message: Un rituel de Yule en solitaire Répondre en citant

Merci Veigsidhe, c'est super !  Very Happy
_________________
- C’est impossible.
- Seulement si tu crois que ça l’est.
(Alice au pays des merveilles, Alice et le chapelier fou.)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Veigsidhe Karvgwenn
Druidisme avec Veigsidhe Karvgwenn
Druidisme avec Veigsidhe Karvgwenn

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2018
Messages: 412
Localisation: Finistère
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Ven 7 Déc - 20:10 (2018)    Sujet du message: Un rituel de Yule en solitaire Répondre en citant

On peut aussi consacré l'espace et ouvrir le rituel avec Heimdall et Freya, comme ça en s'inspirant de la liturgie  des druides solitaire (Solitary Druid Fellowship: "SDF"):



Il faut alors, de l'eau, une bougie et une branche ou du bois (pour représenter l'arbre de vie ou Yggdrasill)

Avec Heimdall et Freya dans cette liturgie, ça donne:

"-Heimdall, je vous appelle et vous demande d'être avec moi ici, et je vous fais une offrande de cet encens et de cet huiles sacré. 
Puissiez-vous le recevoir avec chaleur et gratitude.
Prenez cette [bougie] et transformez-la.
Qu'elle devienne le Feu Sacré, porte du ciel; passerelle pour les brillants.
Heimdall, fais de ce feu une porte!
*
Prenez ceci [eau] et transformez-le. Laissez-le devenir le Puits Sacré, porte d'entrée du monde souterrain; passerelle pour les ancêtres.
Heimdall, fais de l'eau une porte!
*
Prenez ceci [bois] et transformez-le.Qu'il devienne l'Arbre Sacré, reliant les cieux et le monde souterrain, se présentant comme une porte d'entrée dans le milieu de la terre; une passerelle pour les esprits de la terre.
Heimdall, fais de ce bois une porte!
*
Grâce à votre pouvoir et à votre magie, douce Freya… Laissez les portes ouvertes!"













Ensuite sur le  Gui on peut l'inclure a nos rituel cette année n'aillant pas trouvé de Gui dans les arbres accessibles. Il y a bien un pommier chargé de Gui sur la ville de St Thégonnec, mais dans un jardin privé alors ...

Je suis aller a Morlaix pour mes RDV et ceux de ma Mère au centre hospitalier des pays de Morlaix, j'attend dans la voiture et parfois je me rend dans les bois a côté ceux entre l'ISF et la Rue de Brest, il y une rivière le Queffleuth, un anciens escalier de pierre conduit a une forêt qui serpente dans les collines autours de la ville de Morlaix, toute sorte d'arbre sont représenté dans cette forêt surtout des conifères de très beau sapin, des ifs, des chênes et des hêtres, des érables et des bouleaux.
J'ai trouver une ancienne Eglise en ruine la haut avec quelques statues de Saints Breton (St Pole ou St Guénolé et une de la Vierge) tout croule sous les mousses, le lierre et les poussières du temps. 
Parfois je communique avec les Landvaettir (les esprits de la nature la haut) j'ai aussi quand je suis accompagner de Freya des visites de Kernunnos la haut qui me parle des premiers hommes faisaient des fêtes la haut, il cherche a me montrer le lieux, j'ai avancer plusieurs fois, j'ai même fait des V.A avec lui pour trouver, j'ai perçu une pierre dans un lieu qui semble difficile d'accès. 

Bon après j'ai fait des recherches sur le coin le seul site qui daterait du Néolithique ou de ce qui pourrait être qualifier des anciens hommes. Le cairn de Barnenez ( "ar Kerdi Bras" en Breton) est un monument mégalithique du néolithique se trouvant au lieu dit Barnenez dans la commune de Plouezoc'h, sur la côte nord du Finistère sur la rive droite de l'estuaire de la rivière de Morlaix. Je vais finir par y aller faire un tour, mais ce n'est pas ce site la que je vois avec Kernunnos. 
Bon Bref avec tout ça je n'ai pas trouver de Gui, pas encore, je cherche, mais dans les Montagnes et les collines ici il y en a moins que quand je vivais dans le Poitou-Charente. 
Par contre j'en ai du sécher que Panthéra m'avais envoyer l'an dernier, je le garde précieusement pour remplacer celui que je ne trouve pas. 
Quand j'en trouve j'ai l'habitude de contacter les esprits des lieux (ceux qu'on appel les Landvaettir chez les Nordiques et en Ecosse  ou les Genus loci chez les Romains). 
Les Landvaettir (les esprits de la terre) ou les Hùsvaettir/Housevaettir (les esprits des villes et des lieux habités) restent très important dans ma pratique du Druidisme, je sais que certains Druides ne fond plus attention a eux (parce que les Elfes, les Fées, les Sidhe ou les Korrigans, ça ne fait pas sérieux) mais de mon côté je les vois comme des divinités des lieux, des montagnes, des bois et des rivières... Ou des maisons et des Jardins publique, quand j'en vois en villes. (ils restent assez rare en villes avec les énergies négatives qu'il y a souvent).
En général je ressent quand on me veux quelque part ou pas, je me rappel de la pointes de Perharidy je m'étais sentie super mal et les Esprits étaient agressifs quand je les voyait, j'ai compris après, en découvrais un arbre qui avait été saccager par des Néo-Païens. Des inscriptions de "Ganesh" et de symbole Egyptien et des pentacles gravés sur l'arbre et des offrandes qui semblaient être sans ages pendaient sur les branches fragile de cette arbre qui était toujours droit dans les derniers outrage qu'il venait de subir.
Donc quand j'ai un lieu avec du Gui qui m'est accessible je prend contacte quelque jours avant avec l'esprit, je me rend ensuite sur les lieux, je réalise mon rituel de cueillette et je fait des offrandes a l'esprits ensuite pour le remercier. 
Ce que je fait correspond en faite au rituel de consécration et de restitution qui est fait dans les ordres pour officier dehors, Je fait la même chose dans mes rituels dans la Natures. Dans les lieux ou les esprits me veulent. 
Ensuite je suspend des branches de Gui chez moi dans mon salon et j'en consacre dans mon rituel.
Je fait quand même des célébrations autour du Gui.

D'après l'image d'épinal Jadis, le gui de chêne se vendait, disait on, au poids de l'or.
Mais ce qui est remarquable, c'est qu'on ne trouve que rarement le gui sur le chêne. 
Cette rareté faisait que cette plante était, autrefois, en profonde vénération et qu’on lui attribuait des pouvoirs extraordinaires pour la guérison des maladies, qui donnait lieu aux grandes cérémonies druidiques, je me demande si le lien n'était pas plus Gui-Druide (comme le mot Druide vient du nom du chêne Dero, Derv?? Du coup chêne aurait peut être traduit a la place de Druide ??? (je ne ais pas?)
De nos jours, le gui, qui a perdu de son antique renommée, est tombé en désuétude et n’est plus guère employé. Cependant, cette plante parasite qui enlace les arbres mais dédaigne la terre, enorgueillit les arbres de son éclatante verdure et de ses fruits quand le rude hiver attriste toute la nature. Le gui reste un grand mystère mais il fait partie des charmes de Noël. 

De fait Yule/Alban Arthuan reste la période de la froide obscurité ou la Déesse donne naissance a l'enfant Divin, j'ai pu rendre visite a Lugh qui a cette période de l'année se trouve dans une clairière dans le monde d'en bas, c'est Morrigù qui me la montrer, il ressemble a un vieille homme hors d'age, et souvent on moment de Samhain un peut avait dans le mois d'Octobre le voyant changer, je lui demande toujours comment il va. Lui me répond qu'il va bientôt mourir. Cette réponse me désole et m'attriste toujours. Peut être parce que ça me renvoi a ma propre mortalité? ou a la Maladie ?
Balder lui ne revient jamais de Helheim et il reste toujours jeune la bas, mais lui aussi est garder par une déesse sombre Hel, qui culpabilise de ce que sont père a fait a Balder et a elle aussi (elle est défiguré... Il ma parler un peut de ça).
Bref on touche a quelque chose de profond autour de la nature de la mort et de la vie. Je ne comprend pas toujours le sens de ce que les dieux me montre ou ce qu'ils vivent, je pense que c'est parce qu'en tant que simple être humain, il y a des choses que je ne peut pas assimilés...
Du coup Yule et le Solstice d'Hiver reste une période de renaissance et de changement, pour nous, les dieux et les courants de la terre.

Et le Gui reste la plante associer au bien être, a la guérison, la paix la prospérité, la protection et le repos hivernal avant le retour de l'été et du soleil.

Je fait cette oraison a Yule autour du Gui et d'un repas:

L'Oraison Druidique du Repas de Yule :

Durant la période de Yule, il y a plusieurs plantes qui nous concernent., Le Gui, Le Houx sont les deux plus importantes.
Comment célébrer Yule en Famille (au sein de votre Clan).
Porter de jolie vêtements pour cette célébration. Le Druide en Robe Blanche, et les autres personne, comme elles le souhaitent, le Kilt c'est bien. En générale je porte ma sae blanche Druidique pour le rite du 21 et celui a kernunnos le 31, pour les célébrations Nordiques des 12 jours entre le 20 et le 31 décembre je porte le kilt. Mais le plus important c'est d'être a l'aise dans la tenue que vous allez porter.

Pour la table de votre repas de Yule le 21 décembre, l'idéale et de faire comme en Grande-Bretagne, de placer une corbeille de Gui et une autre de Houx a table. On peut aussi suspendre un boule de Gui dans votre maison, de façon traditionnel les plantes devront avoir été cueillit pas vos soin avec votre serpe druidique, mais un couteau prévu a cet effet sa ira bien ou un bon sécateur. 
Je trouve quand même que le coter traditionnel avec la serpe, le jours du solstice en robe et cape de druide et très important, le cérémoniel druidique, fait revivre durant votre célébration et cette période de fête, l'esprit des anciens druides et l'égrégore druidique.
Alors votre table pour le repas sera disposées avec la corbeille de Gui (Nord-Est) et celle de Houx (Nord-Ouest). Et placer ensuite une troisième corbeille avec chacune des deux plantes, autant que d'invités. Cette corbeille devra être placer devant la place de la Mère de Famille ou devant la place de l'aïeule du Clan, lors de ce rite l'honneur donner a la Grand-Mère ou a la Dame la plus âgée, parmi les convives.

Déroulement du Repas Druidique de Yule :

Votre repas de fête comprendra beaucoup de poisson ou de volaille, des produits de saison, (des plats de Noël) Du chocolat et des fruits secs que vous allez disposer dans des récipient ou des sachets individuels, placer les avec la troisième corbeille (celle avec les branchettes de Gui et de Houx.) et servez les ensuite, en Fin de repas.

Pour commencer votre repas vous allez dire l'oraison, l'officiante ou l'officiant, soit la Druidesse ou le Druide de la famille va dire l'Oraison. Bon il n'y a pas d'obligation de choix de sexe. Mais de mon côté comme dans le druidisme on appel aussi cette fête « Modra Necht » = La Nuit des Mère. Et que les Femmes sont donc a l'Honneur, je trouve que c'est plus a une Druidesse de dire cette Oraison. Vous faite comme vous le souhaiter. Allumez des Bougies sur votre table,  allumez votre Cheminée ou Poil a bois avec une bonne Bûche de Yule, réunissez vous autour de votre table, si il y a assez de place chez vous et que vous été assez nombreux, faite une chaine d'union. (En cercle et chaque personne se donne la main) et dites :

Oraison de Yule :

« -Quand le soleil, ayant terminé sa descente vers l'ombre, atteint son point le plus bàs qui est celui du solstice d'hiver au cœur de Yule.
Il reprend son élan pour remonter vers plus de lumière.
Comme il est très peu présent le jour, le froid et le silence se répandent sur terre.
Mais si le soleil se fait rare c'est la lune qui est au plus haut de sa course annuelle !
Elle brille d'un éclat incomparable dans le pure ciel d'hiver et transfigure le blanc manteau de Neige dont la terre s'est parée en épouse du ciel.

Par Dame Ana, c'est le moment magique des peuples du Nord, où la nuit revêt l'éclat incomparable des choses habituellement cachées aux yeux de chair.
C'est le moment magique des Elfes et des Dieux Anciens.
C'est le moment du rêgne de la lune splendide.
Le moment du silence de la terre dans son manteau ouaté de blanc, et du froid venu du Grand Nord.
Le moment du silence de la terre dans la pureté du Gwenved, du Monde Blanc de l'au-dela manifesté sur terre !

Par Dame Brighidh, Alors que les arbres ont dépouillé leurs feuilles et qu'il reste leurs branches nue en attente du renouveau. Il est une plante magique qui rêgne en ce moment dans la nature.
C'est le Gui !
Blotties au cœur des toutes petites feuilles jaune pâle, ou vert tendre.
Comme de petit croissants de lune ou de minuscules faucilles, se trouvent les boules du Gui, 
Le Gui c'est la vie, le Gui c'est la Magie.

Par Dame Kerridwen, Le Gui, pendant les trois mois noirs des Mizioù du (les mois noirs, en Breton)
qui vont de Samhain a Imbolg, épanouit ses belles vertes feuilles et mûrit ses boules blanches.
Quand le corps des arbres et des plantes s'endort ou meurent...  …  
Le Gui magique lui, il ressuscite !  Comme Lugh il renait. Il s'éveille a la vie, de nouveau !
Il ressuscite tout comme l'étre parvenu dans le monde blanc ouvre sa conscience libre de la matière d'un corps physique et épanouit son amour pour les autres.
L'amour est la seule chose qui compte. L'amour est la seule preuve de la vie.

Le Gui nous enseigne ce qu'il nous faut savoir  concernant le travail des désincarnés dans le monde de l'au-delà.
Tandis que le Blé nous parle du patient travail de la Nature, qui nous prépare de nouveaux corps pour notre réincarnation de ce côté ci du monde. Des Branches d'Yggdrasill.
Le Blé, planté dans la terre au moment de Samhain connait la décomposition de son corps, pour que le germe de vie puisse se libérer et se manifester par de petites pousses vertes a partir d'Imbolg.
C'est donc pendant les trois mois noirs des mizioù du, que le Blé se meurt, afin de renaitre des que la lumière reparait d'une manière évidente.
De même le corps physique abandonné  a la terre ou au feu par les trépassés se décompose, se consume, se consume et nourrit une vie nouvelle.
Le Blé qui va commencer a germer est la promesse de nouveau corps afin que la lignée se perpétue.
Le Gui épanoui en ses boules a l'image de la lune.
Et qui comme Lugh renait avec joie et amour.
Le Gui magique, nous encourage a ne jamais perdre de vue notre éternité, même en ce monde sur les chemins escarpés de ce côté-ci des collines enchantés du Sidh.
Que ces paroles de sagesse ne nous quittent plus et soient un garant d'espoir qui habite notre cœur tout au long de l'Année. » 

Ensuite tout le monde dit d'un seule voix :

« -O Ghel An Heu !
O Ghel An Heu !
O Ghel An Heu ! »


Manger votre repas en Famille.
Et en fin de repas. Les Chocolats et les fruits secs sont distribuer avec le Gui et les Houx.
Chaque fille reçoit de l'aïeule (ou la maman), deux branchettes de Gui et un sachet de chocolats et fruits secs, et chaque garçon deux branchettes de Houx et un sachet de chocolats et fruits secs.
Au sein de la famille et des amis (le clan élargie) chaque fille va remettre une branchette de Gui à un garçon, avec un chocolats et chaque garçon offrira lui aussi une branchette de Houx et un chocolats a une fille. Chacun peut aussi offrir un cadeau de son choix, de sorte que chaque personne ai un présent.
Les enfants reprenne leur place (et les grande personne elles aussi) et la Mère de famille prendra quelque instant pour expliquer aux plus jeunes que le Gui est le symbole de la pleine lune et de la grande Déesse, la féminité sacrée et que le Houx et celui du soleil couchant. Aussi rouge que les boules de Houx. Le rouge du soleil et du Houx, plein d'énergie représente la force avec laquelle on défend notre foyer, nos amis, notre famille, et la conviction avec laquelle on refuse de s'aplatir devant nos ennemis et ceux de nos Dieux. ( que sont : La Haine, la Bétise et l'ignorance ).
Pour finir votre rituel du repas de Yule, vous pouvez faire une veillé, raconter des histoires, des contes et des légendes. Ou passer du temps a discupter simplement, chanter, danser... 
Ensuite chaque personne rentre chez elle. Et le Gui et le houx sont des talismans a placer chez soit ou dans sa chambre durant la nouvelle années.


Le Gui dans le Druidisme:

j'ai trouver ça dans mes livres c'est le passage sur les écrits Romains a propos du Gui:

« -On ne doit pas non plus oublier à ce propos l’admiration qu’ont les Gaulois (pour le Gui). Les druides – c’est ainsi qu’ils appellent leurs mages – n’ont rien de plus sacré que le gui et l’arbre dans lequel il croît, à condition que celui-ci soit un rouvre … Mais celui-ci est extrêmement rare à trouver, et, en a-t-on découvert, on le cueille en grande pompe religieuse, surtout le sixième jour de la lune qui marque pour eux les débuts des mois et des années et du siècles au bout de trente ans, parce qu’elle aurait déjà assez de force, sans être en son milieu. Ils appellent [le gui] dans leur langue « celui qui guérit tout ». Après avoir préparé au pied de l’arbre et selon les rites le sacrifice et le repas religieux, ils amènent deux taureaux de couleur blanche dont les cornes sont attachées pour la première fois. Un prêtre paré d’un vêtement blanc monte dans l’arbre, avec une serpe d’or il coupe le gui : celui-ci est recueilli dans un sayon blanc. Ensuite ils immolent les victimes en priant le dieu de faire ce présent propice à ceux à qui il l’a donné … » - the Historia Naturalis : C. Plinius Secundus. XVI : 250-



Ce rituel du Gui D'écrit par Pline L'Ancien trouve existe encore dans ma tradition écossaise pour me Clan Hays environ en 1178, le cape badge du clan Hays est le Gui. Les Druides de ce clan avaient l'habitude de se rendre au pied d'un chêne sur lequel cette plante poussait à profusion (d'après le fockloriste Ecossais Robert Kirk) En Ecosse les chênes comme celui des membres du Clan Hay etaient associer a pleins de charmes et légendes. Un rameau de gui, coupé par un Druide du clan Hay la veille de Samhain, avec un poignard neuf, après qu’on avait fait trois fois le tour de l’arbre dans le sens des aiguilles d'une montre. (Déosil) et qu’on avait prononcé une certaine incantation. L'usage du Gui pour la protection était autrefois pour le clan Hay un charme très sûr contre toute magie ou sorcellerie des Druides des clans adverses, et s'était aussi une protection infaillible un jour de bataille.

Le Gui nourrissant de la sève de l’arbre qui le porte, le gui, nous montre que la solidarité est la chose la plus importante et que nous somme tous ici sur terre les membre d'une très grande chaine que se soit l'homme, les animaux, les plantes ou les roches. Nous sommes tous attacher les uns des autres. Pour nous les Druides il existe un équilibre dans la Nature que l'on se doit de ne pas rompre et de respecter. Car tous ce qui existe fait partie de la Déesse et donc a en sons essence une partie du Keugant (l'état divin).

Le Gui sacré, Qui est une plante a la fois lunaire et solaire, doit être coupé avec un métal digne de lui, intact de la l'image des faucilles d’or, mais comme je l'ai dit l'or est un métale mou qui ne peut pas être affuté et le poignard neuf donc des Druides du Clan Hay s'était un Sgian Dubh (soit en gaelique: "poignard noir" qui se porte dans la chaussette droite quand on est en kilt), c'est la un héritage de l'époque des Clans en Ecosse. Ce poignard comme le Gui . Sont reçu sur un voile blanc immaculé, signe de pureté et du Gwenved (état émotionnel et spirituel du Druide).
Bon tout ça reste dans une certaine mesure des choses conservées et véhiculées jusqu'a nous par le romantisme écossais et les écrits de Robert Kirk et d'autre auteurs Britanniques et Ecossais.


Quand la Fleur du Gui est féconder par le Vent les abeilles, ou les fourmis (symbole Divin) le Fruit blanc apparais avec sa belle forme ronde et blanche pleine de promesse pour nous les Druides, c'est un symbole Druidique de fertilité (pour les couples) et d'abondance (pour la terre et le clan) le fruit ne tombe pas ou très peu de plus la germination est difficile. C’est un oiseau qui va assurer la dissémination de l’espèce ; lorsque la nourriture devient rare, tous les fruits d’automne les oiseaux qui résistent aux rigueurs de l’hiver, avalent les baies entières ensuite c'est la digestion qui va levée la dormance de la graine qui ensuite va étre propager sur les autres arbres par les déjections. Les fientes sont faitent sur les branches , c'est comme ça que les graines germent ensuite. Ce mode de propagation par les oiseaux dans le ciel sans jamais toucher le sol et pour les Druides un signe des qualités divines du Gui.

L’escalade par le Druide d'un Arbre sur lequel se fait la cueillette du Gui est une montée au ciel symbolique du Druide (magie sympathique et rituélique).

Mais le gui est aussi le Rameau d’or. cueilli en Décembre, par le froid et les gelées il a cette teinte dorée très caractéristique du de soleil hivernal qu’il aura pleinement lors de notre fête de Yule, Fête Druidique de la renaissance du Dieu Soleil Lugh.

Cueillir et conserver le gui, c’est retrouver sa force de vie pour soit même et le Clan (Famille) c’est se protéger contre les aléa de ce monde et contre les énergies négatives projeter par les personnes toxiques (voir contre leur magies). Le Gui a des Vertus magique qui protègent des incendies, de la foudre, des maléfices ; sa branche suspendue au-dessus de la porte des écuries et des étables protégeant les animaux, suspendue dans le coeur du foyer (le salon) c'est ses habitants qui se trouve sous sa protection..

Les Branches du Gui ont quand même une forme particulières quand on les regarde de très près les tiges sont parfois cassantes quand elles sont vertes et de section cylindrique mais le bois est très dur c'est pour cette raison qui faut avoir une bonne serpe pour le cueillir.

Les Vertus du Gui sont celles de la guérison et de la purification "spirituelle".
Le Gui est Masculin  associer au Soleil et a l'air

Divinités associer au Gui sont Apollon, Kernunnos, Odin, Freya, Frigg, Vénus, et Loki

Ne JAMAIS oublier qu'il est Toxique à fortes doses, toujours se référer à un spécialiste avant tout usage thérapeutique.
Les feuilles et les jeunes tiges ont des propriétés vasodilatatrices, hypotensives et diurétiques actives dans l'athérosclérose, l'hypertension et les symptômes de la ménopause. 
Petit rappel : toujours se référer à un spécialiste avant usage thérapeutique, le Gui est toxique à fortes doses.

Infusion :
Une ou deux pincées de feuilles coupées pour une tasse, faire infuser dans de l’eau bouillante pendant 10 minutes. 2 tasses par jour entre les repas.

Macération vineuse :
30g à 40g de feuilles macérées dans 1L de vin blanc, un verre par jour.

Potion :
0,50g d’extrait aqueux de Gui et 200g de sirop simple, de 4 à 8 cuillerées par jour.

Le Gui peut également s'utiliser en usage externe pour tout ce qui est de l'ordre des pertes blanches, névrites, sciatiques et algies rhumatisales.

Décoction :
Une poignée de feuilles de Gui pour 1 litre d’eau à laisser bouillir pendant 15 minutes, à utiliser sous formes d’injections vaginales (pour les pertes blanches), de cataplasmes (pour les algies rhumatismales, névrites et sciatiques).

Voila sa c'est l'usage qu'en fait une amie que j'ai connue sur un forum. 
De mon côté je partagerais avec vous l'usage Magique du Gui que je fait a Yule, Notamment avec le Bouleau.

Les Anciens Celtes considéraient le gui comme une panacée et leurs descendants des campagnes l’emploient encore pour le traitement de diverses maladies ; même Phytotérapeutes l’utilise comme antispasmodique, cardiotonique hypotensive, et reconnaît aux guis d’aubépine, ou le peuplier des vertus anti-cancéreuses et homéopathiques.

Voila ensuite je pense a l'histoire de la serpe d'or et de la cueillette du gui:
la cérémonie de la serpe d'or (un rituel de purification) est importante chez certains druides, mais toutefois il semblerais que les serpes des anciens druides aient été en Bronze est non en or, en effet l'or ne s'affute pas (métal trop mou) et les sources sur la serpe d'or sont Romaines et écrit a une époque ou les romain ne connaissaient pas encore le Bronze (les celtes étaient plus avancer niveau métallurgie et travail des métaux) de nos jours les serpe de druide sont en général en acier. (j'en ais une belle en acier très dur, et utile pour couper les branches dure des grosses boules de gui) mais on peut trouver dans le commerce de belles répliques de serpes druidiques en acier plaquer d'Or (super jolie). j'ai été un peu déçu il y a une 15 aine d'année quand j'ai commencer a pratiquer le druidisme. Je pensais trouver des serpes d'or chez tout les druides. Le druide avec une serpe en or c'est un peux l'image mythique que l'on a tous en tête quand on pense aux druides.
Et le gui qui pousse sur le chêne il semblerais aussi que se soit une lègende (j'en ai déjà parler avec d'autres druides) car on ne trouve jamais de gui sur cet arbre. On connait bien la signification sacrée du Chêne (arbre du savoir) et du Gui (plante des Dieux) mais on peut associer les deux au traver du druide, bien sur. Mais pour ma par je n'ai jamais trouver de gui sur un Chêne. On le trouve le plus souvent sur des arbres, comme des Saules, des Frênes, des Peupliers, des Arbres fruitiers, ou même parfois des Noisetiers ou des Chataigniers. Je me rappel d'une conversation avec un druide, sur le net Anglophone qui ma dit que peut être qu'il sagit du histoire que les anciens druides ont surement dit aux romains pour les induire en erreurs et protèger ainsi le secret du gui. Mais ce n'est qu'une hypothèse. On ne peut pas savoir avec exactitude. Je remarque juste que je cueille le gui tout les mois et a chaque Yule depuis bientôt 15 ans maintenant et je n'en ai jamais trouver sur des Chênes ??? Il se peut aussi peut être que le gui soit très très rare sur cet Arbre, ce qui démontrerai l'importance du Gui trouver sur un Chêne ?? On ne sait pas exactement (la encore c'est une hypothèse)
_________________
"-L'innocent est celui qui subit le mal, contrairement au juste, qui va au devant d'un mal pour le combattre. " -Sagesse Druidique-
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:16 (2018)    Sujet du message: Un rituel de Yule en solitaire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    PARANORMAL ET SPIRITUALITE Index du Forum -> PARANORMAL, SPIRITUALITE, ESOTERISME -> DRUIDISME Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com