De l'autre côté Index du Forum
 FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

Les Cathares

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    De l'autre côté Index du Forum -> PARANORMAL, SPIRITUALITE, ESOTERISME -> CIVILISATIONS DISPARUES
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Arwen
Administrateurs
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2016
Messages: 3 289
Localisation: le Sud
Féminin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mar 10 Jan - 15:22 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant

Entre le Xe et XIIe siècle, une mystérieuse « hérésie » fait son apparition dans le Midi de la France. Bientôt son expansion et sa menace sont telles que l'Eglise catholique est contrainte de mener une guerre à l'éradication de cette religion. Deux croisades seront menées par le royaume de France, il s'agit surtout pour le roi de France de dominer tout le Languedoc et l'Aquitaine. La lutte contre les cathares s'achèvera par la chute de la forteresse de Montségur en 1244. 
 
 
 
 
 
La civilisation occitane



Au XIIe siècle, le sud-ouest de la France est une région bien différente de celle du nord de la Loire. On y parle une langue distincte (langue d'oc et non d'oïl) et une civilisation brillante et raffinée s'y épanouit. Se déplaçant de château en château, les troubadours, poètes et musiciens, chantent l'amour, mais aussi l'honneur et la négation du droit du plus fort. Ces idées et ces valeurs sont très présentes dans une région où les gens cultivés, surtout dans les villes, ont gardé vivants les souvenirs de la civilisation romaine. Des règles, des lois et des codes limitent le pouvoir des grands et régissent les rapports qui les unissent à leurs vassaux et à leurs sujets. Tandis qu'en Île de France, le roi se bat à cheval et s'impose de diverses manières à ses vassaux récalcitrants, dans les villes du Midi languedocien et aquitain, les habitants élisent des consuls ou des capitouls qui gouvernent et parlent d'égal à égal avec les seigneurs dont ils dépendent. Plus libres, les villes du Midi sont aussi les plus accueillantes aux idées étrangères : leur importante activité commerciale (Toulouse est la troisième ville d'Europe) les met en relation avec de nombreux pays. Les commerçants qui y échangent des denrées et des biens, y puisent des idées qu'ils propagent ensuite vers l'Occitanie. 
 
 
 
 
 
L'origine de la religion cathare

C'est dans ce milieu que se répandit une religion nouvelle dont le succès fut si rapide qu'il effraya l'Église catholique. Cette dernière fut en partie responsable de cet extraordinaire essor : critiquée de toutes parts et incapable de se réformer, elle prépara le terrain sur lequel le catharisme put s'enraciner. Bien avant l'apparition de la religion cathare, de nombreux moines avaient prêché la révolte ouverte contre l'Église, ses prêtres et ses sacrements : l'exigence entre une plus grande simplicité dans la relation des hommes avec Dieu, d'un retour à une foi moins prisonnière du cadre luxueux dans lequel l'avait enfermée l'Église, étaient des revendications très largement répandues à l'époque. Mais le catharisme était bien plus qu'un mouvement de simple critique; il était aussi et surtout une religion différente du catholicisme romain. La tradition qui le nourrissait était très ancienne puisqu'elle s'était développée à partir du VIIe siècle avant J.-C., autour d'un personnage important de l'Antiquité, le prophète perse Zoroastre. Ce dernier pensait qu'il existait dans l'univers deux principes irréductibles, le Bien et le Mal, en lutte permanente l'un contre l'autre. Les idées de Zoroastre eurent une influence considérable pendant toute l'Antiquité et elles furent, dans leurs grandes lignes, reprises au IIIe siècle après J.-C. par le prophète Manès, fondateur de la doctrine manichéenne. Au Xe siècle, en Bulgarie, cette doctrine donna naissance aux bogomiles (De Bogomile, le fondateur de la secte), qui avaient repris les idées religieuses des conceptions manichéennes. Par la suite, on a souvent établi un lien de filiation entre le catharisme et le bogomilisme, cependant, ce lien est aujourd'hui contesté. Si ces deux doctrines sont très proches, il semble que le catharisme soit directement issu du christianisme et des doctrines marcionistes (de Marcion) et gnostiques. Le catharisme est en effet le fruit d'un travail scripturaire, proposant une interprétation différente des évangiles, rejetant notamment tous les sacrements de l'Église catholique (baptême d'eau, eucharistie, mariage, etc.). 
 
 
L'essor de la religion cathare

La religion cathare tire son nom du terme grec catharos, qui signifie pur, car elle donne comme but à l'homme d'atteindre la pureté parfaite de l'âme. Pendant la durée de sa vie terrestre, considérée comme une épreuve, l'Homme doit s'efforcer, par une conduite appropriée, de rompre avec la matière, le monde physique et les besoins grossiers. Pour les cathares, qu'on appelle aussi albigeois (de la région d'Albi), tout cela représente le Mal auquel est opposé le Bien, c'est-à-dire l'âme purifiée, ignorant les désirs du corps. Ceux qui parviennent à purifier leur âme se reposent à jamais dans le Bien après la mort. Les autres doivent se réincarner indéfiniment. Pour les cathares, la mort n'était pas redoutée car elle pouvait signifier la délivrance. Ce mépris de la mort leur donna l'énergie nécessaire pour combattre le roi de France et le pape. Dès 1147, des moines furent envoyés pour redonner la raison aux albigeois, mais tous échouèrent. La dernière tentative fut celle de saint Dominique (fondateur de l'ordre des Dominicains), mais il n'obtint qu'un succès limité. Le pape en vint progressivement à penser qu'il fallait mener contre eux une guerre sainte. La rupture entre cathares et catholiques fut totale en 1208 lorsque le légat du pape fut assassiné. 
 
 
Croyants et Parfaits 
 
 
Les cathares et ceux qu'on appelait « Parfaits » ou « Bonshommes », qui jouaient en quelque sorte le rôle de prêtres, devaient observer des règles très strictes. Ils étaient astreints à jeûner fréquemment, et une série d'aliments leur étaient défendus en temps ordinaire. Ils ne construisaient pas de temples, ils priaient et prêchaient n'importe où, chaque fois que la possibilité s'en offrait. Ils rejetaient tous les sacrements à l'exception du Consolamentum. Elle concernait les croyants désireux de devenir Parfaits (sorte de baptême). Le croyant s'engageait à respecter les règles propres aux Parfaits : ne plus mentir, ni jurer, ne plus avoir de relations sexuelles, régime alimentaire très strict... Recevant l'accolade de ses initiateurs, qui s'agenouillaient ensuite devant lui, le nouveau Parfait était censé sentir descendre sur lui l'Esprit saint. Tant qu'ils purent afficher librement leurs opinions, les cathares s'habillaient de préférence en noir. Après la répression, ils se contentaient de dissimuler une ceinture noire sous leurs vêtements ordinaires. 
 
 
   
La lutte contre les cathares. La première croisade contre les albigeois (1209 - 1218)



L'assassinat de son légat amena le pape à lever une croisade contre les hérétiques. Le roi de France, Philippe Auguste, répondit à l'appel et laissa ses plus puissants vassaux, le duc de Bourgogne, les comtes de Montfort et de Saint-Pol prendre la tête de l'armée. Ce sont 300 000 croisés qui descendirent dans la vallée du Rhône. Le comte de Toulouse, Raymond VI, soupçonné d'avoir encouragé le meurtre du légat, s'était rallié à l'Église et s'était croisé contre ses propres sujets. L'armée des croisés mit le siège sur la ville de Béziers, une ville solidement fortifiée. Cependant les habitants, forts de ce sentiment de sécurité, assaillirent les campements qui se tenaient aux pieds des murailles. Les ribauds (mercenaires et chevaliers recrutés pour l'expédition) profitèrent que les portes des remparts étaient ouvertes pour se frayer un chemin à l'intérieur de la cité et pour y faire pénétrer ensuite une partie de l'armée. Aux soldats qui se demandaient comment faire pour distinguer, dans la population, ceux qui étaient hérétiques de ceux qui étaient fidèles, l'abbé de Cîteaux, Arnaud Amaury, répondit par cette phrase terrible :« Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens! » La mise à feu du Languedoc commença : la ville fut incendiée et ses habitants, massacrés. Après Béziers, ce fut le tour de Carcassonne où l'armée s'annonça à la fin du mois de juillet 1209. L'âme de la résistance de la ville fut le jeune vicomte Roger de Trencavel. Le siège dura trois semaines, les assiégeants avaient privé la ville d'eau, obligeant les assiégés à parlementer. Trencavel qui était venu parlementer fut fait prisonnier par les croisés, rompant ainsi le code d'honneur de la chevalerie. Simon de Montfort, un chevalier croisé dont le courage avait été remarqué, fut choisi pour succéder aux biens de Trencavel. Cependant, ses sujets lui étaient naturellement hostiles. Aussi, jusqu'à sa mort, en 1218, il fut constamment en guerre contre ses sujets récalcitrants. 


 
 
Simon de Montfort, vainqueur et vaincu

A l'issue de ces sièges longs et éprouvants, les croisés victorieux offraient la vie sauve aux hérétiques acceptant de renier leur foi, mais ils étaient bien peu nombreux. Par le fer, le feu et le sang, la croisade continuait, mais l'enjeu devenait chaque jour plus clair, il s'agissait pour les seigneurs du Nord de maîtriser le Midi. Le comte de Toulouse et le roi d'Aragon finirent par s'en inquiéter et, en 1213, ils unirent leurs forces pour attaquer Simon de Montfort au château de Muret. L'assaut tourna court malgré l'avantage numérique, Pierre d'Aragon fut tué, et Raymond VI dut se replier dans sa ville de Toulouse qui fut par la suite investie par l'armée de Simon de Montfort. Mais le peuple gardait une fidélité profonde et préférait aller au bûcher en chantant plutôt que de renier sa foi. Lorsque Raymond VI et son fils Raymond VII revinrent d'Angleterre où ils s'étaient réfugiés, ils furent accueillis avec beaucoup d'enthousiasme. Une émeute populaire avait chassé les chevaliers français de la ville de Toulouse. A cette nouvelle, Montfortaccourut aussitôt pour mettre le siège dans la ville, c'est là qu'il fut tué en 1218. Sa mort fut accueillie par des cris de joie : les cathares voyaient disparaître le plus cruel de leurs ennemis. 
 
 
Simon de Montfort 
 
 
Chef de la croisade contre les albigeois, il mena cette guerre avec courage et cruauté. Il s'était déjà illustré pour sa bravoure au cours de la quatrième croisade. Il représente le « puritanisme du nord ». Il est le parfait opposé de son ennemi, le comte Raymond VI de Toulouse, symbole du « méridional libertin ». Ils sont le modèle du choc des deux cultures en présence. 
 
 
 
 
 
 
La seconde croisade contre les albigeois (1226)


En 1224, de nouvelles menaces se précisèrent sur le pays occitan. Le nouveau roi Louis VIII va se montrer plus implacable encore que son père Philippe Auguste. En 1226, alors que les seigneurs et comtes du Midi se voyaient réinstallés sur leurs terres, une seconde armée croisée allait déferler sur le Languedoc, avec le roi de France en personne à sa tête. La plupart des villes s'effondrèrent ou se soumirent assez facilement. Seul Avignon opposa une âpre résistance de trois mois. La mort de Louis VIII sauva Toulouse d'un nouveau siège, mais les redditions successives de ses vassaux finirent par convaincre Raymond VII qu'il valait mieux capituler. Par le traité de Meaux, signé en 1229, le comte de Toulouse s'engagea à demeurer fidèle au roi et à l'Eglise catholique, à mener une guerre intraitable contre les hérétiques et à marier sa fille unique au frère du nouveau roi de France, Louis IX, afin de préparer le rattachement du Languedoc à la France. Après la signature du traité et le retour de Raymond VII à Toulouse, le tribunal d'Inquisition fut créé et confié à une poignée de Dominicains. Jouissant d'un pouvoir sans limites, les inquisiteurs sillonnèrent le Midi pour débusquer les hérétiques. Mais ces mesures ne suffirent pas à étouffer l'aspiration du Midi à croire et à gouverner comme il l'entendait. Une seconde révolte secoua la région après l'assassinat, en 1242, des juges du tribunal de l'Inquisition par des chevaliers cathares. 
 
 
Bataille de Muret 
 
 
La bataille de Muret, le 12 septembre 1213 fut un tournant dans la lutte pour le Midi occitan, à l'avantage de l'armée royale. 
 
 
 
 
 
 
(Bibliotheque Nationale de France)  
 
  
   
La prise du château de Montségur

Une paix définitive fut signée à Lorris en 1243 entre le roi de France et le comte de Toulouse. C'était la fin de l'Occitanie indépendante et surtout du catharisme. Pour leur porter le coup de grâce, il fallut cependant prendre la forteresse de Montségur, symbole du refus de l'autorité royale, où s'était réfugiés 400 croyants de la religion cathare. La position de la forteresse (un pic dominant de plus de cent mètres des terres voisines) donnait un sentiment de confiance immense aux assiégés. Durant une année, ils défièrent avec succès l'autorité du roi et du pape. Les 10 000 soldats engagés dans le siège ne pouvaient que constater l'inefficacité des boulets que catapultaient les pierrières contre les remparts. Cependant, une nuit de juillet 1244, grâce au renfort d'un groupe de montagnards habitués à l'escalade et connaissant parfaitement les lieux, les assiégeants réussirent à pénétrer dans la place par surprise et parvinrent à obtenir sa capitulation complète. Ne disposant plus d'aucun refuge sûr, pourchassés par les inquisiteurs, les derniers cathares vécurent comme des bêtes traquées, suscitant parfois de brèves révoltes. Les Parfaits survivants émigrèrent en Catalogne, en Sicile et en Lombardie. Ainsi disparaissait la culture la plus raffinée de l'époque : la civilisation occitane issue du mythe de la chevalerie, de l'honneur chevaleresque et de l'amour-courtois, honorée par les troubadours. 
 
 
Montségur, forteresse imprenable 
 
 
Montségur n'était pas un château comme les autres. Les architectes qui le construisirent eurent le souci d'édifier une bâtisse aisément défendable. Mais ils eurent également la volonté de construire un véritable temple de la religion cathare. Ainsi, l'orientation de l'édifice n'était pas simplement due au hasard : ses principaux axes se situaient dans l'alignement des points qui signalaient à l'horizon les endroits où se lève et se couche le Soleil à certaines époques de l'année (équinoxes et solstices). Le Soleil tenait un rôle important en tant que symbole de la Lumière et du Bien dans la religion cathare. Montségur est devenu aujourd'hui un symbole de la renaissance occitane. 
 
 
 
 
Le trésor des cathares 
 
 
Après la chute de Montségur, de nombreux cathares émigrèrent en Italie. C'est là qu'ils ont sans doute transféré leur trésor. Il s'agit peut être du vieux trésor wisigoth d'Alaric, caché dans les environs de Carcassonne. Cependant, au début du XXe siècle, près de Rennes-le-Château, l'abbé Béranger Saunière fait des dépenses exubérantes sans que l'on sache d'où venait sa fortune. Une chose est sûre, ce curé a trouvé un trésor. Pourrait-il s'agir du trésor des cathares ? N'oublions pas que lors du siège de Montségur, une poignée d'assiégés s'enfuirent du château pour une destination mystérieuse. 
 
 
  
 

_________________
"Les gens sont comme des vitraux. Ils brillent tant qu'il fait soleil, mais, quand vient l'obscurité, leur beauté n'apparaît que s'ils sont illuminés de l'intérieur." Elisabeth Kübler-Ross


Dernière édition par Arwen le Mar 10 Jan - 15:39 (2017); édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 10 Jan - 15:22 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Arwen
Administrateurs
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2016
Messages: 3 289
Localisation: le Sud
Féminin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mar 10 Jan - 15:22 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant

Un documentaire intéressant qui est passé il y a une dizaine de jours sur RMC Découvertes:



_________________
"Les gens sont comme des vitraux. Ils brillent tant qu'il fait soleil, mais, quand vient l'obscurité, leur beauté n'apparaît que s'ils sont illuminés de l'intérieur." Elisabeth Kübler-Ross
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Arwen
Administrateurs
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2016
Messages: 3 289
Localisation: le Sud
Féminin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mar 10 Jan - 15:31 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant

Petite anecdote, Umberto Eco s'est inspiré de Bernard Délicieux pour son personnage de Guillaume de Baskerville dans le Nom de la Rose Wink


Quel homme ce Bernard Délicieux......et quel supplice il a subit.........
_________________
"Les gens sont comme des vitraux. Ils brillent tant qu'il fait soleil, mais, quand vient l'obscurité, leur beauté n'apparaît que s'ils sont illuminés de l'intérieur." Elisabeth Kübler-Ross
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nem
Administrateurs
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2016
Messages: 4 765
Féminin Bélier (21mar-19avr) 猴 Singe

MessagePosté le: Mar 10 Jan - 15:37 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant

Merci Arwen, depuis le temps que je veux y aller, faut que je programme une virée à Montsegur. 
_________________
- C’est impossible.
- Seulement si tu crois que ça l’est.
(Alice au pays des merveilles, Alice et le chapelier fou.)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Arwen
Administrateurs
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2016
Messages: 3 289
Localisation: le Sud
Féminin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mar 10 Jan - 15:46 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant

J'ai toujours été fasciné par les Cathares.....au final quoi de plus normal de voir Bernard Delicieux prendre leur défense? Lui le moine Franciscain....car même si ce sont deux choses différentes la religion cathare et l'ordre fondé par Saint François d'Assise ont bien des points communs...... .J'aimerai aller a Carcassonne aussi je n'y suis jamais allée...et lorsque je visiterai la tour de la Justice j'aurais une pensée pour lui et les autres....  
_________________
"Les gens sont comme des vitraux. Ils brillent tant qu'il fait soleil, mais, quand vient l'obscurité, leur beauté n'apparaît que s'ils sont illuminés de l'intérieur." Elisabeth Kübler-Ross
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nem
Administrateurs
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2016
Messages: 4 765
Féminin Bélier (21mar-19avr) 猴 Singe

MessagePosté le: Mar 10 Jan - 15:48 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant

Carcassonne, je connais à fond, vas y en hiver, l'été c'est insupportable on n'avance pas tant il y a de monde dans les rues.
_________________
- C’est impossible.
- Seulement si tu crois que ça l’est.
(Alice au pays des merveilles, Alice et le chapelier fou.)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Arwen
Administrateurs
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2016
Messages: 3 289
Localisation: le Sud
Féminin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mar 10 Jan - 15:50 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant

merci du tuyau Wink
_________________
"Les gens sont comme des vitraux. Ils brillent tant qu'il fait soleil, mais, quand vient l'obscurité, leur beauté n'apparaît que s'ils sont illuminés de l'intérieur." Elisabeth Kübler-Ross
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
emeraude
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2016
Messages: 485
Localisation: tarn
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 11 Jan - 00:48 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant

je suis passionnées par les cathares  , j habite justement a 10km de Lavaur ville chargée d histoire cathare

Source : http://www.grandsudinsolite.fr/991-81-tarn-lavaur--cite-cathare.html

C/C

 Entre Albigeois et Lauragais, Lavaur, une des plus vieilles cités tarnaises a joué un rôle important dans l’histoire du Catharisme, dont elle fut l’un des bastions.
Cette conversion à cette nouvelle religion lui vaudra de subir deux sièges dont l’assaut sanglant de 1211, conduit par Simon de Montfort.
Lors de cette guerre, une figure légendaire de Lavaur émergera, Guiraude de Laurac, seigneur de Lavaur, qui sera précipité vivante dans un puits.


Lavaur vaut le détour pour sa cathédrale Saint-Alain et son grand orgue Cavaillé-Coll ainsi que le buffet Saint-Alain.
Remarquable également, le Jacquemart, automate en bois hissé dans une tour de la cathédrale.


On ne saurait oublier la Tour des Rondes qui abrite aujourd’hui l’Office du Tourisme et qui est l’un des rares vestiges des anciennes fortifications de la cité, l’église Saint-François, considérée depuis la disparition des Cordeliers de Toulouse comme la plus grande église franciscaine du Sud-Ouest, les jardins de l’évêché et la place du Plô… sans oublier le pigeonnier Bonnafous, les maisons anciennes de la rue Père Colin et de la Grand-Rue
 Période charnière dans l'histoire du Midi Médiéval, l'épopée cathare bouleverse les croyances et bouscule les repaires d'un monde féodal finissant. Elle se clôt brutalement par le premier cas de croisade menée par la chrétienté sur le sol européen. Dans cette aventure inouïe, Lavaur, la bienveillante protectrice des bonshommes, sera la ville martyre du plus grand bûcher allumé par Simon de Montfort dans sa reconquête du comté de Toulouse. Passionné et féru de catharisme, Hervé Olivier nous livre ici le fruit de nombreuses années de travail. Les peintures sur toiles ou panneaux de cet artiste ruthénois, illustrent les principaux moments de la croisade, de l'assassinat de Pierre de Castelnau (1208) à la mort de Simon de Montfort (1222). L'auteur fait également revivre avec talent l'ambiance des cours féodales du Midi, toutes imprégnées de la nouvelle spiritualité. Michel Roquebert, auteur de très nombreux ouvrages sur le catharisme « L'Épopée cathare», «Les citadelles du vertige» signe avec bonheur les textes de cette exposition. Il nous plonge au cœur de la croisade, dans le galop des chevauchées et le fracas des sièges. Le musée du pays vaurais présente les œuvres d'Hervé Olivier, artiste peintre amateur, qui, depuis 30 ans, se consacre à l'étude de l'épopée cathare et à sa représentation. Au delà d'une lecture de la « Canso », cet artiste autodidacte s'attache au traitement du détail historique. Qu'il pleuve ou qu'il fasse chaud, une exposition à voir tous les jours de 14h à 18h jusqu'au 31 aout
Revenir en haut
Arwen
Administrateurs
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2016
Messages: 3 289
Localisation: le Sud
Féminin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 11 Jan - 08:30 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant

Merci pour ce complément d'informations Emeraude Smile je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à être fascinée par les Cathares...tu as beaucoup de chance de vivre dans le coin, ca doit être magnifique Smile
_________________
"Les gens sont comme des vitraux. Ils brillent tant qu'il fait soleil, mais, quand vient l'obscurité, leur beauté n'apparaît que s'ils sont illuminés de l'intérieur." Elisabeth Kübler-Ross
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Xorgina
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 11 Jan - 13:31 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant

Rmc c'est quelle chaine stp Arwen ?
Revenir en haut
Arwen
Administrateurs
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2016
Messages: 3 289
Localisation: le Sud
Féminin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 11 Jan - 13:42 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant

la 23 il me semble Smile
_________________
"Les gens sont comme des vitraux. Ils brillent tant qu'il fait soleil, mais, quand vient l'obscurité, leur beauté n'apparaît que s'ils sont illuminés de l'intérieur." Elisabeth Kübler-Ross
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Arwen
Administrateurs
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2016
Messages: 3 289
Localisation: le Sud
Féminin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 11 Jan - 17:10 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant





_________________
"Les gens sont comme des vitraux. Ils brillent tant qu'il fait soleil, mais, quand vient l'obscurité, leur beauté n'apparaît que s'ils sont illuminés de l'intérieur." Elisabeth Kübler-Ross
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Xorgina
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 11 Jan - 17:51 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant

Merci Arwen.
Purée si ton avatar c'est ton grand père tu mestoune qu'il plaisait aux filles ! Smile
Revenir en haut
Arwen
Administrateurs
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2016
Messages: 3 289
Localisation: le Sud
Féminin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 11 Jan - 17:54 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant

oui oui c'est mon grand-père  Embarassed Embarassed Embarassed
_________________
"Les gens sont comme des vitraux. Ils brillent tant qu'il fait soleil, mais, quand vient l'obscurité, leur beauté n'apparaît que s'ils sont illuminés de l'intérieur." Elisabeth Kübler-Ross
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
emeraude
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2016
Messages: 485
Localisation: tarn
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 18 Jan - 00:11 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant

les chateaux de Lastour

Les châteaux de Lastours sont un ensemble de quatre fortins construits sur des pitons rocheux à environs 300 mètres d’altitude. Ils ont pour nom château Cabaret, Tour Régine, Surdespine et Quertinheux. Haut lieu du catharisme, de nombreux « parfaits » vivaient dans les villages implantés autour des quatre châteaux de Lastours, qui ont dû se rendre en 1211 après avoir subi plus de deux années d’attaques des troupes royales.
Revenir en haut
emeraude
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2016
Messages: 485
Localisation: tarn
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 18 Jan - 00:17 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant

le château de Peyrepertuse

Sur la troisième marche du podium des 10 plus beaux châteaux Cathares se place le château de Peyrepertuse. Il fut l’une des plus importantes places fortes Cathares avant d’être transféré à la couronne et de servir de garde-frontière en tant que « fils de Carcassonne ». Ses dimensions sont plus qu’impressionnantes. Construit à 800 mètres d’altitude, sa face sud domine une falaise de 40 mètre de hauteur. Long de 300 mètres, il fait 60 mètres de larges !
Revenir en haut
emeraude
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2016
Messages: 485
Localisation: tarn
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 18 Jan - 00:24 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant

château cathare de Quéribus

Enfin, nous avons placé sur la plus haute marche du podium le château de Quéribus. Construit lui aussi sur un éperon rocheux de la commune de Cucugnan, à 728 mètre d’altitude, il est le dernier des « cinq fils de Carcassonne ». Le château de Quéribus, qui a pendant longtemps abrité des personnalités cathares, notamment après la chute de Montségur, fut l’avant dernière place forte hérétique à se rendre aux armées françaises, la dernière étant celle de Niort, en pays de Sault.
Revenir en haut
Arwen
Administrateurs
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2016
Messages: 3 289
Localisation: le Sud
Féminin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 18 Jan - 08:20 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant

Okay Okay Okay


C'est quand même impressionnant ce que l'homme pouvait faire avait peu de moyens.....et à cette hauteur surtout Smile
Magnifique!!!!
_________________
"Les gens sont comme des vitraux. Ils brillent tant qu'il fait soleil, mais, quand vient l'obscurité, leur beauté n'apparaît que s'ils sont illuminés de l'intérieur." Elisabeth Kübler-Ross
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nem
Administrateurs
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2016
Messages: 4 765
Féminin Bélier (21mar-19avr) 猴 Singe

MessagePosté le: Mer 18 Jan - 10:53 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant

Ce qu'on nous dit pas c'est que ça prenait un siècle à construire. Mais oui, magnifique ! 
_________________
- C’est impossible.
- Seulement si tu crois que ça l’est.
(Alice au pays des merveilles, Alice et le chapelier fou.)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
herennius
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2016
Messages: 634
Masculin

MessagePosté le: Mer 18 Jan - 16:10 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant

Vertigineux, fallait pas se rendre compte d'avoir oublier les clefs une fois la haut.
Revenir en haut
emeraude
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2016
Messages: 485
Localisation: tarn
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Jeu 19 Jan - 02:53 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant

quant je vois des édifices gigantesque  ma première pensée est : combien de malheureux sont morts pour la folie d un homme 
Revenir en haut
Nem
Administrateurs
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2016
Messages: 4 765
Féminin Bélier (21mar-19avr) 猴 Singe

MessagePosté le: Jeu 19 Jan - 10:13 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant

Tous les édifices n'ont pas été construits par des esclaves, d’ailleurs on sait maintenant que les bâtisseurs des pyramides, étaient des ouvriers, pas des esclaves, bien nourris et traités, sans quoi ils n'auraient pas pu survivre et n'auraient servi à rien. les esclaves eux, fabriquaient des briques, ou étaient employés à autre chose.
La construction du palais des Papes, par exemple a fait travailler des centaines d'artisans, tailleurs de pierres, charpentiers, couvreurs, maçons, etc...Tous n'en mourraient pas, loin de là, beaucoup en vivaient.
Pour les forteresses Cathares, j'ai jeté un œil sur Wikipédia, et c'est le roi de France qui a fait construire ces citadelles afin de garder la frontière avec l'Aragon, elles ont donc été construites par des artisans au service du Roi.
Cela dit, ça a du tuer pas mal de monde quand même...Vu l'ampleur de la chose.
_________________
- C’est impossible.
- Seulement si tu crois que ça l’est.
(Alice au pays des merveilles, Alice et le chapelier fou.)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
emeraude
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2016
Messages: 485
Localisation: tarn
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Sam 21 Jan - 11:30 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant

carte du pays Cathare


Musé du Catharisme de Mazamet Tarn 



Outre de nombreux documents (textes, photos et illustrations), des ambiances sonores et deux vidéos, dont l'une mettant en scène le rituel cathare du consolament, entraînent le visiteur sur les pas des cathares dans les bourgs et châteaux du pays occitan. Il découvre alors leur vie quotidienne pendant trois siècles, au rythme de la société féodale, de la croisade et des persécutions dont ils furent victimes…un parcours du 11eau 14e siècle qui permet de comprendre la pratique de cette foi chrétienne dissidente.
La terre et les hommes, la naissance d'une nouvelle hérésie, la promesse d'un salut chrétien, la croisade, l'inquisition et l'hiver du catharisme sont quelques uns des thèmes qui rythment la visite….
Visite guidée adaptée pour les scolaires avec possibilités d'ateliers sur le thème du Moyen-Age (héraldique, calligraphie, cotte de mailles…). Visite accessible en totalité pour les personnes à mobilité réduite.
La maison des mémoires dispose de documents d'aide à la visite en anglais, allemand, italien, espagnol, et néerlandais. Des audio guide en anglais sont également disponible 

Possibilité de coupler la visite de l'exposition avec la visite du village médiéval d'Hautpoul, berceau historique de Mazamet, qui fut un lieu de refuge et de résistance cathare : vestiges des deux châteaux et des fortifications, boutiques d'artisans du bois…


Source : http://www.payscathare.org/visite
Revenir en haut
herennius
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2016
Messages: 634
Masculin

MessagePosté le: Sam 21 Jan - 19:32 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant

Magnifique région.  Okay
Revenir en haut
emeraude
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2016
Messages: 485
Localisation: tarn
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Ven 3 Fév - 08:56 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant


les cathares et l èglise catholique 
 
La cathédrale sainte Cécile a été construite à partir de 1282 en réponse à l’hérésie cathare, comme une forteresse symbolisant la puissance de l’Église catholique.
Plus grande cathédrale de briques au monde, longue de 113 m et large de 35 m, elle domine la ville avec son clocher de 78 m terminé en 1492 peu après la consécration, en 1480, du chœur.
Réalisée entre 1474 et 1484, la peinture murale du Jugement dernier, reconnu comme le plus grand du monde, offre une représentation de la fin des temps que l’on doit probablement à des artistes flamands.
En 1509, des peintres italiens recouvrent la voûte de la cathédrale avec des fresques composant le plus vaste ensemble de peintures Renaissance réalisé en France.
Chef d’œuvre autant architectural que musical, l’orgue classique, le plus grand de France, a été réalisé au XVIIIe siècle par le facteur d’orgue Christophe Moucherel

Albi ! une ville située dans le département du Tarn, comporte un passé historique très intéressant. La cité fut peuplée dès la préhistoire. Mais elle doit sa réputation à l’implantation d’un évêché au IVe siècleUne Cathédrale et un palais des évêques deviendront des lieux de pouvoir
   
Une divergence religieuse secoue le midi de la France , le catharisme. Aux XIIe et XIIIe siècles, Albi est l’un des centres du mouvement religieux cathare . 
   
Saint Bernard vient prêcher sur Albi, il sera mal accueilli, pourtant cela aura pour cause de donner aux Cathares le surnom d’Albigeois (ceux qui défendent la doctrine prônée à Albi). des croisades contre les Albigeois seront menées de 1208 à 1229 par Simon de Monfort. Albi ne fait aucune résistance étant fidèle à l’Eglise. 
   
il s’en suivra la construction du palais épiscopal fortifié de la Berbie et de l’imposante cathédrale Sainte-Cécile. Ces nouveaux bâtiments veulent marquer Les évêques veulent marquer le pouvoir de l’Église. 
   

source : http://www.mairie-albi.fr/découvrir

Les copyright saperlipopette !!!
   
 
   
Revenir en haut
Arwen
Administrateurs
Administrateurs

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2016
Messages: 3 289
Localisation: le Sud
Féminin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Ven 3 Fév - 09:53 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant

époustouflante!!!!!! ticoeur ticoeur ticoeur ticoeur
_________________
"Les gens sont comme des vitraux. Ils brillent tant qu'il fait soleil, mais, quand vient l'obscurité, leur beauté n'apparaît que s'ils sont illuminés de l'intérieur." Elisabeth Kübler-Ross
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nuage
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2016
Messages: 392
Féminin Lion (24juil-23aoû) 龍 Dragon

MessagePosté le: Ven 3 Fév - 16:36 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant

Okay Okay Okay
Revenir en haut
herennius
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2016
Messages: 634
Masculin

MessagePosté le: Lun 6 Mar - 22:05 (2017)    Sujet du message: Les Cathares Répondre en citant

Voilà bientôt huit siècles, en 1208, le pape Innocent III lançait une croisade contre les cathares que l'on nommait aussi albigeois. Cette croisade, fomentée sous prétexte d'une guerre sainte, ne sera rien d'autre qu'une opération de brigandage et de pillage au profit de seigneurs d'Ile-de-France en mal de combats. Cette offensive meurtrière qui se camoufle en guerre sainte, puis en opération de police, puis en annexion au profit du roi de France n'a d'autre mobile que la cupidité. Dans le midi de la France, elle est généralement considérée comme une guerre d'annexion et son souvenir a alimenté un anticléricalisme puissant. Difficile dans ces conditions pour les cathares de se battre avec des idées et des raisonnements, même fondés, face à des barons avides, soutenus par un clergé cupide et servis par des illettrés. Pourquoi cette croisade fut-elle prêchée contre les domaines occitans alors que les cathares étaient répandus dans toute la France et une partie de l’Europe ? Qu’était le catharisme, pourquoi rencontra-t-il un tel succès avant de disparaître ? Avant d’apporter des éléments de réponse à ces questions, plantons le décor. Le contexte politique et social A la fin du XIIe siècle, de grand états structurent théoriquement le continent européen : royaume de France, royaume d’Angleterre, Saint Empire Romain Germanique, Empire Byzantin. Ces grandes unités sont en fait constituées d’une multitude de domaines plus ou moins indépendants. L’Europe garde le souvenir et la nostalgie de l’empire romain et de celui de Charlemagne : elle a conscience d’une unité perdue. Depuis le XIe siècle, l’Europe occidentale est en pleine expansion : la population s’accroît (50 millions d’habitants, dont 15 millions en France), l’économie redémarre, les échanges culturels se multiplient, les premières universités voient le jour.  


La ville Dans la ville, les marchands ont pris le pouvoir. Ils ont créé des municipalités dont ils ont pris la tête, discutant d’égal à égal avec le pouvoir seigneurial. Ces conseils sont composés d’échevins dans le Nord de la France et de consuls dans le Sud. La ville est entourée de remparts qui forment une protection en cas d’attaque. Les nouveaux habitants s’installent hors du rempart, dans des quartiers neufs, les faubourgs. Les rues sont étroites et sinueuses, sans égout, ni trottoir, en terre battue; les ordures s’entassent et sont fouillées par de nombreux animaux. Les maisons sont serrées autour des églises ou du château ; elles sont construites en bois (colombage) ou en torchis (mélange boue - paille). La campagne Neuf européens sur dix habitent la campagne. Ils peuplent 100.000 villages isolés les uns des autres par des friches et des forêts. Le paysan ne sait ni lire, ni écrire. Il n’a souvent qu’un seul vêtement pour toute sa vie. L’hiver il s’entoure les pieds de paille et de chiffons, l’été il marche pieds nus. Qu’il soit serf ou vilain (propriétaire d’un lopin de terre), il est lié à son seigneur à titre héréditaire. Une mauvaise alimentation, la rigueur du climat, le dureté des travaux en font un être rebutant. Il meurt jeune, un vieillard a la cinquantaine. En bas de l’échelle sociale, les ribauds, les routiers. Issus de la misère, ils sévissent en ville et dans les campagnes. C’est parmi eux que les seigneurs recrutent pour la guerre (la piétaille). 


Le seigneur Chaque fief est dirigé par un petit seigneur – le vassal – plus ou moins inféodé à un seigneur plus puissant – le suzerain. Selon l’important du fief, son château va de la simple tour de guet au donjon fortifié. Par le jeu des mariages et des alliances, un vassal peut avoir plusieurs suzerains. Les principaux suzerains occitans sont : Raymond VI comte de Toulouse, Raymond Roger Trencavel vicomte de Béziers et de Carcassonne, Pierre II comte de Barcelone et roi d’Aragon, les comtes de Foix, de Comminges, de Béarn. Suzerain d’un côté, Raymond VI est également le vassal du roi de France, de l’empereur d’Allemagne, du roi d’Aragon et du roi d’Angleterre ; de ce fait il est sous la protection de tout le monde. Les comtés occitans ne sont pas des Etats féodaux centralisés. Les seigneurs vassaux des comtes sont quasi maîtres chez eux. C'est une petite noblesse rurale et anticléricale qui se montre, dames en tête, le premier et le plus ferme soutien du christianisme cathare. Plus proche de la Renaissance que le Nord, le Sud est plus évolué dans de nombreux domaines. Ceci est du principalement à la proximité de la Méditerranée, source d’échanges commerciaux et culturels. La plupart des petits seigneurs ruraux savent lire et écrire. On y parle une langue romane, la langue d’oc. Depuis le milieu du XIe siècle, cette région a vu se développer un brillant mouvement littéraire : la poésie des troubadours, qui est à l’origine de la poésie européenne moderne.


  L’armée Durant le Moyen Âge, la guerre constitue le principal moyen de résolution des différends entre seigneuries, duchés, villes et royaumes. Chaque seigneur dispose de sa propre armée, composée des vassaux et de leurs hommes, et des chevaliers lourdement armés, accompagnés de leurs écuyers et pages. Chaque vassal doit une aide militaire à son suzerain limitée à 40 jours (la quarantaine). Ce service d'ost ne peut être exigé qu'une seule fois l'an. Les deux fractions qui composent l'ost : chevaliers (riches à cheval) et routiers (pauvres à pied), se méprisent l’une et l’autre. La fraternité des armes n’existent pas. Le commandement d'une telle armée est donc délicat


L’Eglise Dans la société du Moyen-Age, l’Eglise joue un rôle très important. Rêvant de puissance et de suprématie, elle entretient une terreur spirituelle basée sur le postulat d’une vie meilleure après la mort à condition de s’être empoisonné la vie en suivant de divins principes. L’excommunication est l’arme absolue. Dans le Sud, la population ne cautionne plus une église dont certains ministres s’adonnent sans retenue à la boisson, au jeu, à la luxure, à l’usure, … L’effort des frères prêcheurs sera vain et une grande partie de la population se tournera vers une religion plus ascétique et rigoureuse : le catharisme. Craignant la concurrence, l’église va lâcher ses armées d’inquisiteurs sur ceux qui ne pensent pas comme elle allant jusqu’à déterrer les morts pour les brûler. Ce sera un véritable génocide.


 L’Eglise Dans la société du Moyen-Age, l’Eglise joue un rôle très important. Rêvant de puissance et de suprématie, elle entretient une terreur spirituelle basée sur le postulat d’une vie meilleure après la mort à condition de s’être empoisonné la vie en suivant de divins principes. L’excommunication est l’arme absolue. Dans le Sud, la population ne cautionne plus une église dont certains ministres s’adonnent sans retenue à la boisson, au jeu, à la luxure, à l’usure, … L’effort des frères prêcheurs sera vain et une grande partie de la population se tournera vers une religion plus ascétique et rigoureuse : le catharisme. Craignant la concurrence, l’église va lâcher ses armées d’inquisiteurs sur ceux qui ne pensent pas comme elle allant jusqu’à déterrer les morts pour les brûler. Ce sera un véritable génocide.


Le catharisme Origines Les très rares documents qui ont survécu permettent de rapprocher le catharisme de la religion bogomile. Né au Xe siècle en Bulgarie et largement répandu dans l’empire byzantin, le bogomilisme s’appuie sur la doctrine manichéenne. Cette doctrine est élaborée au IIIe siècle par Manès qui se disait prophète de Boudha, de Zoroastre et de Jésus. La synthèse qu’il fait des trois religions le conduit à un système dualiste : Bien et Mal, Lumière et Ténèbres. Apparu au XIe siècle en Italie du Nord, le catharisme occitan s’organise au concile de Saint Félix de Caraman en 1167. Au cours de ce concile, présidé par l’évêque bogomile Nicétas de Constantinople, le catharisme s’organise en une véritable Eglise avec quatre évêchés (Albi, Agen, Carcassonne et Toulouse). Pourchassés en Europe, éliminés méthodiquement, ils trouvent dans le Sud de la France un foyer de relative tranquillité. Ils sont reçus et encouragés par de nombreux petits seigneurs. De grands princes sont soupçonnés de leur être favorable ou de ne rien faire pour les empêcher de prêcher sur leurs terres.


  Doctrine Le catharisme prétend être l’authentique christianisme. Ses livres saints sont la bible (Nouveau Testament, uniquement) et les évangiles, principalement celui de Saint Jean. Le catharisme pose comme principe de base que Dieu, infiniment bon, créateur de l’univers, ne peut être à l’origine du mal. Celui-ci est l’œuvre d’un ange déchu, le démon, qui aurait entraîné dans sa chute d’autres anges et le tiers des âmes créées par Dieu (cf. Apocalypse de Saint Jean). Les cathares pensent que ces âmes, tombées à terre, s’incarnent dans le corps des hommes. Elles ne pourront retrouver leur place au ciel qu’après s’être purifiées. Cette théorie dualiste s’oppose au dogme de l’Eglise officielle, où Dieu est seul créateur du monde. Pour un cathare, l’homme ne peut échapper à l’emprise du mal et accéder au spirituel qu’en se détachant du monde et de la chair. La mort représente l’anéantissement du mal. En se référant aux Actes des Apôtres, les cathares rejettent la liturgie catholique. Ils ne récitent qu’une seule prière, le Notre Père et ne reconnaissent pas dans l’eucharistie la présence du Christ. Ils ne reconnaissent qu’un seul sacrement : le consolament qui a à la fois valeur de baptême (par imposition des mains, et non par l’eau), d'ordination et d'absolution des pêchés. Conféré aux mourants, il vaut extrême onction. Chaque âme consolée, à la mort de sa prison charnelle, regagne le Royaume du Père. Les autres devront se réincarner dans une existence nouvelle. Hiérarchie Sur le modèle de l'Eglise primitive, les Eglises cathares sont administrées par une hiérarchie d'évêques et de diacres. Les évêques revendiquent en droite ligne des Apôtres le droit d'ordonner. Chaque évêque est assisté par deux coadjuteurs : ses fils majeur et mineur qui lui succèdent à sa mort. Le territoire de l'évêché est réparti en un certain nombre de diacres qui servent de relais entre les fidèles et l'évêque. Les prêtres cathares (ou " Parfaits ") qui ont reçu le consolament se qualifient eux-mêmes de " bons chrétiens " ou de " bons hommes ". Ils ont le pouvoir de baptiser et de transmettre la doctrine cathare aux fidèles (" les croyants "). Lorsqu'un croyant rencontre un Bon Homme ou une Bonne Femme, il les salue d'une triple demande de bénédiction en s'inclinant trois fois devant eux : c'est le melhorier (amélioration). A noter que le mot " Parfait " n’a jamais été employé par les cathares; il est d’origine inquisitoriale et provient du latin hereticus perfectus qui signifie " hérétique achevé, complet ". Le prêtre cathare (homme ou femme) mène une vie austère, faite d’abstinences : il ne mange pas de viande, s’astreint au travail pour gagner sa vie, pratique la prière et la lecture des livres saints, respecte une chasteté absolue et fait preuve de non-violence. Les fidèles appartiennent au peuple chrétien de base. Ils ne renient en rien leurs engagements catholiques antérieurs mais ont le sentiment d'accéder à un meilleur état de chrétien grâce au sacerdoce des Bons Chrétiens.


Enseignement et prédication Les lieux de vie du catharisme ne se trouvent ni dans les grandes vlles (Toulouse, Albi), ni dans les châteaux frontaliers (Queribus, Peyrepertuse). Alors que les moines catholique (bénédictins, cisterciens) fuient le monde en s'isolant, les religieux cathares ouvrent leurs maisons au cœur des bourgs. Ces maisons communautaires tiennent de multiples fonctions : hospice, école, atelier, ... Nombreuses dans les ruelles des bourgades, elles participent pleinement à la vie économique et locale, et certainement plus activement que le curé de sa paroisse. Chez les cathares, ceux qui prient, travaillent ! Ce qui chamboule la hiérarchies des classes prônée par l'Eglise. Contrairement aux clercs catholiques qui prêchent en latin, les religieux cathares prêchent en occitan. Dans le clergé cathare, les femmes occupent une place égale à celle des hommes. Les cathares suivent la "Règle de Justice et de Vérité" des préceptes évangéliques. Le moindre manquement (mentir, jurer, tuer un animal, ...) constitue un pêché qui invalide la force de l'Esprit. Le pêcheur doit alors recevoir un nouveau consolament. Le christianisme cathare n'utilise aucun symbole religieux. Sa spiritualité ne recherche Dieu qu'en dehors du visible. Il n'existe donc ni croix, ni temple, ni château, ni colombe cathare. Fin du catharisme Extirpé de façon méthodique par l'Inquisition au cours des 13e et 14e siècles, le catharisme est victime de sa structure rigide d'Eglise peu propice à la survie clandestine. Le jour où brûle le dernier Bon Homme, l'Eglise cathare est morte. Nul ne pourra plus en son nom prétendre détenir et transmettre la tradition des Apôtres. Quelques sectes revendiquent aujourd'hui de manière absurde son héritage. Touristes et curieux, profiteurs de la catharophilie, travestissent les Bons Hommes en architectes mystérieux, en templiers gardiens du Graal. Tout ce là n'est que foutaise ! Origine du mot " cathare " L’inquisition n’a jamais utilisé le terme de cathares pour désigner les hérétiques albigeois. Il est donné pour la première fois en 1163 par Eckbert de Schönau, chanoine de Bonn en Rhénanie. L’éventail des appellation est large : « publicains » en Champagne et Bourgogne, « piphles » dans les Flandres, « patarins » en Italie, « albigeois » dans le Midi.


 Le comte de Toulouse ayant montré peu d’empressement à poursuivre les cathares, le pape le somme de se soumettre. Il refuse et appelle ses vassaux à la révolte contre l’Eglise et son bras armé, le roi de France. Fous de rage, les croisés reprennent leur guerre de conquête : Au printemps 1211, après la reddition de Cabaret, les croisés s’attaquent aux possessions du comte. Ils prennent Lavaur, égorgent 80 chevaliers, brûlent 400 cathares et jettent vivante au fond d’un puits Dame Guiraude la châtelaine de la ville. L’horreur est à son comble ! En Juin, c’est le premier siège de Toulouse En 1212, les croisés ravagent à nouveau l’Albigeois, le Quercy et l’Agenais ainsi que le comté de Foix laissant derrière eux destructions, pillages, bûchers, avec la bénédiction de l’Eglise (massacre de Moissac). Montfort s’en prend également aux communautés juives obligeant pour la première fois dans l’histoire ses ressortissants à coudre une rouelle sur leur vêtement.


Les croisés maîtres du terrain, il reste à éliminer les hérétiques. Pour exécuter cette tâche, l’Eglise se dote en 1231 d’un tribunal spécialisé, l’Inquisition - ancêtre des polices politiques modernes. Celui-ci est confié à l’ordre des Dominicains, fondé en 1215. Confiée à Toulouse aux mains de Guillaume Arnaud et Pierre Sellan, le tribunal ouvre l’horreur au quotidien. Non seulement on brûle des Parfaits et des Parfaites à pleines charettes, mais on exhume des cadavres à dents de bûchers posthumes. En 1234, 210 personnes sont brûlées à Moissac sur l'ordre des inquisiteurs. Fondant son enquête sur la délation systématisée et assimilant confession et déposition, l’Inquisition fait régner suspicion et terreur jusqu’au sein des familles. Elle parvient en quelques générations à briser la solidarité qui protège les hérétiques clandestins. Pour les soustraire du monde, les « coupables » sont emmurés (« le Mur ») ; les suspects doivent porter un signe distinctif. Par cupidité, les inquisiteurs n’hésitent pas à faire des procès aux morts afin de s’emparer de leurs biens. Ils iront jusqu’à déterrer des cadavres pour les brûler. En 1235, les inquisiteurs sont expulsés de Toulouse sur ordre du comte et des consuls. Les cathares entrent dans la clandestinité. Ils n’ont plus le soutien des grands, leur hiérarchie est peu à peu désorganisée. Un siècle plus tard cette église parallèle aura à peu près disparu. Dès 1232, Montségur devient le siège de l’Eglise cathare.
En mai 1243, une armée de 6.000 hommes levée par le sénéchal de Carcassonne Hughes des Arcis et placée sous l’autorité « spirituelle » de l’archevêque de Narbonne Pierre Amiel prend place au pied du pog de Montségur. Le castrum défendu par une centaine de personnes tiendra jusqu’en mars 1244. Le 16 mars, 200 personnes sont brûlées au pied du pog. Le catharisme n’a plus d’Eglise ; ses survivants sont voués à tomber un à un. Les derniers Bons Hommes protégés par des bandes de faydits armés mendient leur pain à la lisière des hameaux, consolant à grand péril dans le secret des demeures. Le catharisme survivra en Italie jusqu’à la fin du 14e siècle, en Bulgarie, Bosnie et Grèce jusqu’à la fin du 15e siècle noyé par l’invasion turque.


 TRAGEDIE CATHARE Patrice JEANDROZ, avril 2002  
 
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:29 (2017)    Sujet du message: Les Cathares

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    De l'autre côté Index du Forum -> PARANORMAL, SPIRITUALITE, ESOTERISME -> CIVILISATIONS DISPARUES Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com